Congo-Kinshasa: Les Nations Unies forment des policiers congolais à la sécurisation du processus de relocalisation des réfugiés

communiqué de presse

Vingt agents de la Police Nationale Congolaise (PNC), dont deux femmes, venus d'Isiro, Kinshasa, Faradje, Dungu et Bunia suivent depuis le lundi 11 novembre dernier à Bunia, en Ituri, une formation de douze jours sur le processus de sécurisation des réfugiés sud-soudanais installés dans les Provinces de l'Ituri et du Haut-Uélé.

Cette formation dite 'des formateurs' est appuyée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour des Réfugiés (UNHCR) ; elle est dispensée par cinq policiers de MONUSCO (UNPOL).

Son objectif est d'outiller les formateurs en techniques d'animation et de les doter de solides aptitudes pédagogiques pour mieux assurer les activités de formation sur le plan pratique et théorique aux nouveaux agents de la PNC.

A leur tour, les formés iront assurer des formations-relais de leurs collègues qui seront chargés d'assurer la sécurisation, à venir, du processus de relocalisation des réfugiés sud-soudanais. Il s'agit donc, en quelque sorte, de préparer les policiers congolais au contexte de proximité que tout processus de sécurisation entraine.

Pour le Major Abeli Mwangu de la PNC Ituri, « cette formation, avec la participation des collègues de l'Ituri, Kinshasa et Haut-Uélé est d'une importante capitale, parce que dans ces deux Provinces, il y a des déplacés internes et au niveau de Haut-Uélé, il y a des réfugiés, et la mission primordiale de la Police est de sécuriser les personnes et leurs biens et que tout déplacé interne ou externe a ses droits et ses obligations et donc les personnes qui sont censées les protéger doivent savoir quelles sont leurs obligations et quels sont leurs droits ».

De son côté, la Cheffe de la Police Monusco Bunia, Wiem Chadlia Jrad, s'est réjouie de cette initiative conjointe des Nations Unies, « une preuve de la mise en œuvre du slogan ONE UN » selon elle, et qui va inévitablement profiter à la protection des civils.

« C'est dans le cadre de la mise en œuvre de notre Résolution 2463 que cette session de formation est organisée conjointement avec deux partenaires des Nations Unies, en l'occurrence le PNUD et le HCR, pour réaliser les attentes des Nations Unies, les attentes de cette Mission qui se focalisent sur la protection des civils et l'autonomisation de nos partenaires la PNC. Or, qui dit protection des civils dit couches vulnérables, et donc entre autres réfugiés et déplacés », a-t-elle ajouté.

Parmi les modules qui seront exposés aux participants au cours de cette formation, on peut citer la communication, le planification d'une activité de formation, de même que son animation et son évaluation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.