Angola: Les frais académiques pourraient coûter entre 1.050 à 2.100 kwanzas/mois

Luanda — La proposition d'introduire des frais académiques dans le sous-système de l'enseignement supérieur public, en cours de négociation entre le Gouvernement et ses partenaires prévoit que le montant à payer aille de 1.050 à 2.100 kwanzas par mois.

C'est ce qu'a informé jeudi à la presse, le secrétaire d'État à l'enseignement supérieur, Eugénio da Silva, après la réunion de la Commission pour la politique sociale du Conseil des ministres.

Il a précisé que cette proposition envisageait que les frais annuels soient équivalents à la moitié du salaire minimum national obligatoire.

"Il s'agit d'un montant qui ne dépassera pas, chaque année, 10.500 à 21.100 kwanzas et, à diviser par les dix mois constituant l'année académiques, ce qui correspond à une valeur de 1.050 à 2.100 kwanzas/mois » a-t-il précisé.

Le responsable a poursuivi qu'il était en cours un travail avec des partenaires, tels que des associations d'étudiants de l'enseignement supérieur dans le sens de trouver une solution consensuelle.

Selon le secrétaire d'Etat, l'idée est que les puissent et doivent contribuer à la production du service éducatif, car le coût par étudiant dans l'enseignement universitaire est beaucoup plus élevé que le montant de la proposition en discussion.

En ce qui concerne le programme de bourses d'études, dont la proposition a également été examinée à la réunion, le gouvernant a affirmé qu'il avait été analysé un règlement unique concernant les bourses d'études internes et externes.

Le document compte ajuster les différentes variables existantes, telles que le mérite académique traduit en note, la situation socio-économique du candidat et le domaine de la formation de l'étudiant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.