Cameroun: Élections législatives et municipales - La campagne " Not too young to run " lancée

21 Novembre 2019

A travers cette campagne lancée depuis mardi dernier, le Conseil national de la jeunesse du Cameroun ( Cnjc), entend encourager les jeunes à être candidats pour les élections législatives et municipales du 09 février 2020 au Cameroun.

Le Cameroun est appelé à renouveler l'Assemblée nationale et les conseils municipaux, au 2ème mois de l'an prochain . Une occasion en idoine pour le Cnjc, d'encourager les jeunes à postuler aux postes de députés et de conseillers municipaux. C'est tout l'objectif de la campagne "Not too young to run", entendez, " Pas trop jeune pour concourir ".

Pour Fadimatou Iyawa Ousmanou la présidente du Cnjc, il est important pour les jeunes, d'être des citoyens pleinement épanouis, accomplissant leurs devoirs citoyens : inscription sur les listes électorales, dépôts de candidatures aux élections législatives et municipales du 09 février prochain, mais aussi et surtout, en allant voter le jour du scrutin.

La chef du Cnjc a relevé que depuis la dernière élection présidentielle, plus de jeunes prennent goût à la politique, au milieu d'une jeunesse majoritairement dépolitisée ( à tort). La population camerounaise est constituée de jeunes à près de 70%. Et Fadimatou Iyawa Ousmanou de demander aux jeunes de ne plus se livrer aux activités haineuses et tribalistes dont les réseaux sociaux sont le réceptacle et l'exutoire.

Concrètement, le Cnjc entend lancer dans les prochains jours, une caravane médiatique de fair-play électoral. Amener les uns et les autres, à accepter les résultats des urnes, que ces derniers leur soient favorables ou non.La plateforme " Not too young to run" va former 500 jeunes pour les fonctions de scrutateurs et observateurs des élections locales annoncées. Pour ce faire, la troupe à Fadimatou Iyawa Ousmanou, compte obtenir d'Elections Cameroon (Elecam), un quota de 30% de jeunes parmi les scrutateurs et les observateurs, non sans souhaiter que la majorité élective au Cameroun soit ramenée à 18 ans.

La campagne " Not too young to run" ambitionne de mener un plaidoyer auprès du parlement camerounais, le Système des Nations Unies, Union Africaine et autres, pour que la cause soit entendue et prise en compte.

Étaient présents à la cérémonie du 19 novembre dernier au siège du Cnjc à Yaoundé, des jeunes leaders politiques : Cabral Libii, Serge Espoir Matomba, Joshua Osih.

La course aux élections législatives et municipales du 09 février 2020, attend impatiemment les candidatures des jeunes. C'est le noble combat de la campagne "Not too young to run".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.