Togo: Le MIFA, un cas d'école pour les autres pays, selon Sékou Sangaré

21 Novembre 2019

Depuis le 19 Novembre s'est ouvert à Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire, une réunion de synthèse des missions d'appui du PPAAO 1C-FA.

Cette rencontre est l'occasion pour différents pays qui bénéficie du PPAAO de faire connaitre les activités faites sur le terrain dans le cadre de ce projet qui tire vers sa fin.

Il est revenu de ces travaux que la CEDEAO et le CORAF se sont réjouis des résultats éloquents induits par la mise en œuvre du projet.

A cette rencontre où le Togo est bien représenté par la coordination nationale du projet et les cadres du ministère de l'agriculture, il est à noter que le MIFA mise en place par le pays est salué par les pays participants.

Après une présentation faite par le Secrétaire général du MAPAH (Ministère de l'Agriculture, de la Production animale et halieutique), Dr Némè H. Bali qui a insisté sur la nécessité de mettre en place un système de financement agricole et une assurance aux profits des producteurs dans la formulation du nouveau projet, c'est le Commissaire de l'Agriculture, de l'Environnement et des Ressources en eau de la CEDEAO, Dr Sékou Sangaré, a félicité le Togo pour la mise en œuvre du MIFA et encouragé les autres pays du PPAAO présents à la réunion, à suivre l'exemple du Togo pour la mise en œuvre d'un mécanisme de financement agricole.

A tout prendre, ces pays sont donc appelés à mettre en place un système de financement agricole pour accompagner les producteurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.