Sénégal: Saint-Louis - Les populations invitées au respect de la législation foncière

Saint-Louis — Le gouverneur de Saint-Louis, Alioune Aidara, appelle les populations de cette région au respect des lois et règlements régissant le foncier au Sénégal, soulignant que l'assiette foncière de l'Etat sera utilisée en priorité pour la réalisation d'infrastructures publiques.

M. Niang, intervenant en marge de la tenue de la conférence territoriale pour faire le bilan des engagements pris par l'Etat pour la région de Saint-Louis lors du conseil des ministres délocalisés en 2016, appelle à "ne pas s'aventurer à acquérir des parcelles et titres d'habitations proposés par des spéculateurs fonciers".

Selon lui, l'assiette foncière située à proximité de l'aéroport de Bango, relève d'un titre foncier appartenant à l'Etat du Sénégal et est réservée pour la construction d'infrastructures d'utilité publique et d'équipements publics au profit des populations de Saint-Louis.

Les personnes installées "illégalement" sur ce site seront déguerpies, après sommations. "On n'a pas démoli des maisons où vivent des personnes, mais simplement les fondements et certains débuts de construction sur ce site", a-t-il précisé.

Le gouverneur note que les quartiers Ngallèle et Bango, ne sont pas concernés par ces mesures de déguerpissement, lesquelles visent seulement "les personnes qui ont enfreint la loi, pour faire des constructions illégales sur le titre foncier de l'Etat".

"Nous allons reprendre totalement l'assiette foncière de l'Etat, et après avoir réalisé les infrastructures prévues, le restant de l'assiette sera attribué aux populations, ainsi qu'aux victimes de spéculateurs fonciers, de manière inconsciente".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.