Algérie: Session de formation en décembre prochain sur la protection et la réhabilitation des forts de la ville d'Oran

Oran — Une session de formation sur la protection et la réhabilitation des forts de la ville d'Oran sera organisée à partir du 1er décembre prochain, a-t-on appris jeudi auprès de la direction de wilaya de la culture.

Cette session de trois jours s'inscrit dans le cadre du programme de formation initié par les ministères de la Culture et de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire en collaboration avec l'ambassade d'Espagne en Algérie sur les stratégies de protection, d'aménagement et de ré-exploitation des forts de la ville d'Oran, a indiqué le chef de service patrimoine à la direction de la culture.

La session, qui sera également animée part des experts internationaux en patrimoine, permettra de débattre de la situation des forts, dont la date d'édification remonte à l'occupation espagnole, et des modalités de leur protection et restauration voire même leur classement comme patrimoine universel, surtout ceux classés monuments nationaux.

La ville d'Oran comporte plusieurs forteresses remontant à plusieurs époques historiques répertoriés dans le "système de fortification ancienne de la ville d'Oran", a-t-on souligné, signalant le classement au patrimoine national cette année, pour la première fois, de cinq forts que sont "Santa Cruz" sur les hauteurs du mont "Murdjadjo", le Palais Hamra connu sous l'appellation "Rosalcasar" et les forts "Saint Grégoire", "San Pedro" et "San Santiago".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.