Afrique de l'Ouest: Réformes de l'UEMOA - Le Sénégal enregistre un bond de 2,4 points en 2019

Le Sénégal affiche un taux de mise en œuvre des réformes de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) de l'ordre 77,9% en 2019, contre 75,5% en 2018, soit une progression de 2,4 points, a annoncé jeudi à Dakar, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo.

"Il s'agit d'un résultat satisfaisant mais qui est loin d'être suffisant", a-t-il ajouté lors de la cérémonie de restitution de la 5e revue Annuelle des réformes, politiques, projets et programmes de l'UEMOA au Sénégal.

"Malgré la pertinence des reformes, il convient de reconnaître que les résultats escomptés n'ont pas toujours été au rendez-vous, en raison de la faiblesse de leurs mises en place", a-t-il notamment précisé.

M. Diallo a fait savoir que dans le cadre de la revue de cette année les évaluations ont porté sur 113 reformes et 14 projets et programmes de l'UEMOA qui concernent directement plusieurs domaines sectoriels.

Le ministre estime toutefois qu'"il convient d'insuffler une bonne célérité de cette dynamique positive pour arriver le plus rapidement possible à mettre en œuvre la totalité des réformes et à boucler l'exécution du projet en cours".

A cet effet, "il nous revient de garder un regard vigilent sur les recommandations formulées dans le document à l'endroit des autorités étatiques et celles de l'Union pour parvenir à cette effectivité", a pour sa part déclaré Amadou Hott, le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération.

Le Président de la commission de l'UEMOA, Abdallah Boureima a souligné que cette revue qui se déroule dans les 8 Etats membres constitue "un exercice essentiel pour l'approfondissement de l'intégration économique dans notre espace communautaire".

Depuis sa création en 2014, a-t-il fait remarquer, "les instruments d'évaluations de la revue n'ont cessé de s'améliorer afin d'en assurer la pérennisation de cet exercice"

"Des recommandations ont été formulé à l'endroit de la commission et des autorités compétentes sénégalaises à veiller à la mise en œuvre efficace et diligente des textes et projets restés sans évolutions notables au cours de la présente revue", a-t-il dit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.