Togo: Fabre ne veut pas se faire abuser

21 Novembre 2019

L'ANC (opposition) a demandé jeudi une amélioration du cadre électoral pour garantir un scrutin transparent et équitable lors de la présidentielle de 2020.

Ce parti demande des réformes consensuelles à négocier dans le cadre de futures discussions avec le gouvernement.

Pour Jean-Pierre Fabre, le président de cette formation et candidat à la présidentielle, la rencontre de mardi dernier avec des représentants du gouvernement était destinée 'à abuser l'opinion nationale et internationale'. Raison pour laquelle l'ANC a claqué la porte.

Ce que M. Fabre exige, c'est l'ouverture c'est l'ouverture d'un dialogue 'qui répond aux besoins de l'opposition'.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.