Congo-Brazzaville: Santé - Une réflexion sur l'hôpital de référence de Madingo-Kayes

Les assises sur l'avenir de la structure sanitaire se sont tenues, le 19 novembre dans la localité, sous le patronage du préfet du département du Kouilou, Paul Adam Dibouilou, accompagné du Dr Lucien Manga, représentant de l'Organisation mondiale de la santé au Congo.

La rencontre a vu la partcipation des autorités sanitaires du département et politico-administratives de Madingo-Kayes. Pour les organisateurs, elle se justifie par la volonté de régler l'adéquation entre les énormes besoins de la population, la faible fréquentation de l'hôpital et les potentialités de l'offre. L'objectif étant d'améliorer l'utilisation de cet hôpital de première référence de Madingo-Kayes par l'identification des mesures de renforcement des capacités opérationnelles ainsi que les responsabilités des parties prenantes dans la mise en œuvre de ces mesures ; disposer d'un diagnostic clair des problèmes qui se posent ainsi que des principales causes de la faible utilisation de cette structure par la population ; identifier les domaines de responsabilité des parties prenantes, étatiques et non étatiques, dans la mise en œuvre des solutions aux problèmes relevés ; obtenir l'engagement des parties prenantes pour la mise en œuvre effective des solutions selon les différentes responsabilités ; définir une feuille de route pour la mise en œuvre des solutions recommandées ainsi que le suivi de celles-ci.

L'hôpital de référence de Madingo-Kayes a été inauguré le 5 novembre 2012 par l'épouse du chef de l'Etat, Antoinette Sassou N'Guesso, en présence des anciens ministres François Ibovi et André Raphaël Loemba, respectivement ministre de la Santé et de la population et ministre des Hydrocarbures à l'époque.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.