Cote d'Ivoire: Réhabilitation des cités universitaires - Ce que propose Mabri en attendant aux étudiants

Le jeudi 21 novembre 2019, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdallah Albert Mabri Toikeusse a présidé la cérémonie de présentation et du lancement des logements préfabriqués au profit des étudiants à l'université Félix Houphouët Boigny (FHB) de Cocody.

Au cours de cette activité, le ministre a indiqué que ce projet va soutenir celui de la réhabilitation des cités universitaires : « Ce projet ne vient pas supprimer les efforts en cours et ce que nous attendons, c'est-à-dire, disposer des 11000 lits à la fin de la réhabilitation.

Avec les 11 000 lits, si nous nous en tenons à ceux qui sont dans les universités publiques, c'est autour de 7% de personnes qui sont satisfaites  quand on ramène le nombre de lits pour les étudiants à l'effectif total des étudiants, on se retrouve à 4%. Nous sommes loin des attentes».

Il a ajouté un redoublement d'efforts pour donner un cadre favorable aux étudiants de Côte d'Ivoire qui est celui de construire des logements préfabriqués en attendant la réhabilitation définitive des autres sites avec possibilité d'avoir 10 mille lits en plus des 11mille qui sont en attente.

Blé Guirao, Directeur Général du Centre Régional desŒuvres Universitaires Abidjan 1 (Crou-A1) a dit :« La question du logement, la performance du système éducatif ivoirien donne de constater, à l'entrée de nos universités et grandes écoles, un nombre sans cesse croissant de nouveaux bacheliers(... ).

Cela, parce que si le flux à l'entrée des universités et grandes écoles augmente, les capacités d'accueil de nos parcs d'hébergement n'augmentent pas proportionnellement et à la même allure».

« Les amphithéâtres sont devenus des dortoirs pour certains étudiants »

Guiro Armel Landry, porte-parole des étudiants a déclaré que le problème de logement reste une question fondamentale pour les étudiants de Côte d'Ivoire.

Il a fait savoir que les amphithéâtres sont devenus des dortoirs pour certains étudiants car le nombre de place dans les campus sont insuffisants.

Il a ajouté qu'un étudiant qui ne dort pas constitue un danger. En plus, il a dit qu'il est important de créer des écoles mais les réhabilitations doivent être prises en compte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.