Seychelles: Les technologies 3D utilisées pour la première fois pour cartographier les habitats marins de l'île Frégate aux Seychelles

La Green Islands Foundation (GIF) a commencé à cartographier les habitats marins autour de l'île Frégate à l'aide de technologies 3D.

Des technologies de pointe, telles que les mosaïques 3D de récifs virtuels, seront utilisées pour sensibiliser le public aux menaces qui pèsent sur les récifs coralliens et la conservation marine.

Il s'agit du premier exercice de ce type dans la région et du premier projet lancé par la Seychelles Blue Bond.

Ayant débuté en septembre, la fondation travaille en collaboration avec BlueNomads.org Inc, Coralive.org, SeyCCAT, l'Université des Seychelles par l'intermédiaire de l'Institut de recherche sur l'économie bleue (BERI) et Fregate Island Private pour mettre en œuvre le projet, d'une durée de deux ans.

GIF, une organisation à but non lucratif locale, a signé un accord avec Fregate Island Private en 2018 pour procéder à une première évaluation de l'assemblage des récifs coralliens et des espèces marines associées.

Frégate Island a déjà ses propres partenaires passionnés d'océan et de protection de la biodiversité marine, notamment Coralive, une organisation environnementale suisse basée dans le monde entier, et Blue Nomads basé aux Philippines, spécialisé dans les technologies de pointe, les enquêtes bathymétriques et la cartographie océanique.

Par l'évaluation de la biodiversité marine autour de l'île Frégate, l'équipe évalue également les tendances au fil du temps en établissant un programme de surveillance marine à long terme sur l'île Frégate.

Les méthodes de base de collecte des données d'évaluation de la diversité biologique seront mises en œuvre la première année et répétées la deuxième année, à partir desquelles les conclusions de l'évaluation seront tirées.

Frégate est la plus orientale des îles intérieures granitiques des Seychelles, située à 55 km à l'est de l'île principale de Mahé.

Wilna Accouche, directrice générale de la Fondation, a déclaré vendredi à la presse que son équipe et elle-même étaient très enthousiastes et impatientes de cette formidable collaboration dont le but principal est de savoir ce qu'il y a dans les eaux autour de Fregate Island, quelque chose qui est totalement inconnu en ce moment.

L'équipe évalue également les tendances au fil du temps en établissant un programme de surveillance marine à long terme sur l'île Fregate. (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

«Pour des îles comme Frégate, leur principal intérêt est le développement du tourisme. Accueillir et soutenir un tel projet, savoir ce qui l'entoure sans aucune obligation est vraiment louable», a déclaré Mme. Accouche.

Elle a ajouté que la recherche avait un aspect éducatif car les données collectées seront mises à la disposition des étudiants en sciences de l'environnement à UniSey et à d'autres fins de recherche.

Le montant total des projets s'élève à 42 125 USD, dont 29 670 USD sont financés par SeyCCAT, avec un cofinancement provenant d'autres partenaires, notamment Fregate Island Private. SeyCCAT gère 20% des obligations bleues des Seychelles, d'une valeur de 15 millions de dollars.

Le Seychelles Blue Bond - une initiative combinant des investissements publics et privés - vise à aider le pays à effectuer la transition vers une pêche durable et à préserver ses océans tout en développant de manière durable l'économie bleue.

Angélique Pouponneau, directrice générale de SeyCCAT, a déclaré que le projet avait attiré et réuni un nombre remarquable de partenaires et de donateurs.

«SeyCCAT est très heureux et fier car c'est l'un des premiers projets soutenus et financés par le Blue Bond des Seychelles. C'est la première fois que des technologies de haut niveau seront utilisées pour entreprendre la cartographie du fond marin de cette zone et nous sommes vraiment excités », a déclaré Mme. Pouponneau.

Ahmad Allahgholi, fondateur et directeur de Coralive, a expliqué que la cartographie comporterait une analyse bathymétrique afin de comprendre le fonctionnement du fond de l'océan autour de l'île. Des images numériques ultra haute résolution de ce qui a été numérisé seront produites et analysées à l'aide de systèmes technologiques sophistiqués.

«C'est vraiment un moyen très facile et rapide d'utiliser la technologie et les données pour protéger la nature», a souligné M. Allahgholi.

On s'attend également à ce que les résultats d'un tel projet favorisent une meilleure gestion des eaux autour de l'île, sensibilisent davantage le public et contribuent à la vision 2020 définie dans la stratégie de développement durable des Seychelles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.