Cote d'Ivoire: Cour d'appel de Bouaké/Tahirou Dembelé, président - "Il n'est pas toujours facile d'être juge par les temps qui courent"

L'audience solennelle de rentrée de la Cour d'appel de Bouaké s'est tenue, le mercredi 20 novembre 2019 au Tribunal de Première Instance de la commune, en présence de nombreuses personnalités.

Cette rentrée a porté sur la bonne administration de la justice. Il y a eu l'installation des magistrats nouvellement affectés à la Cour d'appel de Bouaké. Ces 8 magistrats sont 2 avocats généraux, 1 substitut général, 2 présidents de chambre et 3 conseillers.

Ceux-ci ont été officiellement renvoyés à l'exercice de leur nouvelle fonction. Dont Kpli Désiré, le nouveau procureur général près de la Cour d'appel de Bouaké qui a prêté serment.

Le président de la Cour d'appel de Bouaké, Tahirou Dembelé, a dressé le bilan de cette Cour . Selon lui, la majorité des 1136 décisions rendues par la Cour d'Appel de Bouaké lors de l'exercice dernier porte sur les conflits fonciers.

Avant d'indiquer que la Cour a été emmenée à connaître 254 actes d'appel en matière civile, commerciale, administrative et sociale, 425 déclarations d'appel dans le bloc pénal, 52 demandes de mise en liberté provisoire et 55 requêtes. Tahirou Dembelé a aussi fait savoir que 293 dossiers ont été portés devant la chambre d'instruction.

"En réponse aux différentes sollicitations, la Cour a rendu 1081 arrêts toutes matières confondues et 55 ordonnances", a dit le président de la Cour d'appel de Bouaké. Qui a insisté sur l'indépendance des magistrats.

" L'indépendance ne peut en effet être considérée comme garantie de bonne justice si elle ménage l'impartialité, l'objectivité et la neutralité du juge. Il n'est pas toujours facile d'être juge par les temps qui courent", a Tahirou Dembelé.

Il s'est réjoui de l'arrivée des 8 magistrats à Bouaké qui devrait, selon lui, renforcer l'effectif humain de la Cour d'appel de Bouaké et ses performances, au cours de la période judiciaire 2019-2020.

Tahirou Dembelé a invité les populations de Bouaké à assister régulièrement aux audiences afin de s'imprégner de la justice et d'être rassurées de sa crédibilité.

Par ailleurs, le président de la Cour d'appel de Bouaké a plaidé pour l'acquisition de nouveau local digne d'une Cour d'appel et pour un renforcement des conditions de travail de ses collaborateurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.