Congo-Brazzaville: Miss Congo Brazzaville USA - Le rêve éveillé de Kaïna

Kaïna Moulady, la fille du célèbre chanteur congolais Aly Moulady à qui l'on doit, entre autres, le grand succès " Sérénade" dans les années 1995, vit un rêve les yeux grands ouverts.

Ce n'était rien que des vacances dans le Kentucky, aux Etats-Unis, pour rendre visite à son grand père. Aujourd'hui, c'est un rêve yeux grands ouverts que vit la jeune Kaïna, lycéenne de 16 ans résidant à Poitiers, en France. « Moi, je n'avais jamais appris à marcher comme une miss, je n'avais même jamais appris à parler en public. Le hasard a fait que l'on a su que s'organisait un concours de Miss Congo Brazzaville USA, ma maman a fait le reste, m'a motivée pour concourir. C'est une histoire folle, un truc de dingue. J'ai été couronnée à mon plus grand étonnement devant quatre autres jeunes filles américaines et originaires du Congo », raconte-t-elle dans une joie non dissimulée.

Plus qu'un rêve, c'est même un conte de fée pour la lycéenne qui représentera la culture congolaise aux Etats-Unis d'Amérique et à qui l'on a offert la chance d'assister à un concert de Maître Gims, à New York, et même de rencontrer en tête à tête la star congolaise. A peine couronnée, Kaïna doit déjà cocher quelques croix sur son agenda 2020 : en février pour une Fashion Week à New York, le 8 mars pour la Journée internationale des droits de la femme ou encore le 21 juin pour la Journée de l'enfant africain organisée par l'United Nations African Mothers Association. Tous ces allers retours entre la France et les Etats-Unis sont pris en charge par le comité Miss Congo Brazzaville USA, non seulement pour la jeune Kaïna mais aussi pour sa maman qui l'accompagnera car la nouvelle Miss est encore mineure. La morale de l'histoire est sans doute qu'il faille aller visiter ses grands parents où qu'ils soient et laisser le hasard et la chance faire le reste !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.