Congo-Brazzaville: Placer la sécurité alimentaire au rang des dépenses de souveraineté

La lutte contre la faim s'organise désormais dans un cadre institutionnel et pourrait être insérée dans les lois fondamentales au sein de la sous-région. Les parlementaires qui viennent de se réunir à Brazzaville se sont engagés à insister sur le sujet dans leurs pays d'origine.

Le premier forum des parlementaires de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, organisé par le Congo, en partenariat avec l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance, s'est achevé à Brazzaville, le 21 novembre.

Les participants ont promis de jouer leur partition dans la lutte contre la faim dans cette partie du continent où plus de la moitié de la population n'a pas accès aux aliments de qualité.

Dans une déclaration, les élus ont décidé d'institutionnaliser leurs rencontres avec les autres parties prenantes dans la lutte, dans le but de renforcer la dynamique de concertation et d'échange ; de créer un réseau des parlementaires d'Afrique centrale dont la présidence est assurée par le président de l'Assemblée nationale du Congo, Isidore Mvouba; de poursuivre la création des alliances parlementaires au sein de l'espace communautaire ; d'œuvrer à la tenue d'un débat parlementaire sur la thématique au moins une fois l'an...

Il est temps de passer à l'action et d'offrir à la population de la nourriture nécessaire à son bien-être physique et mental, a lancé le président du Sénat congolais, Pierre Ngolo.

« Nous avons certes épinglé les nombreuses questions liées à la malnutrition. Dans nos plans, programmes et budgets, il nous revient d'entrevoir des solutions plus réalistes, notamment la modernisation du monde rural par l'implantation des industries de transformation des produits du terroir », a déclaré Pierre Ngolo.

En tant que principal partenaire de la sous-région Cééac, la FAO a renouvelé sa disponibilité à appuyer les initiatives nationales et communautaire en faveur de l'élimination de la faim et de la pauvreté. La coordinatrice du système des Nations unies au Congo, Suze Percy Philippini, a aussi réitéré le soutien onusien pour l'atteinte de l'objectif faim zéro.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.