Congo-Kinshasa: L'éducation, la santé et la croissance économique en pôle position - L'USAID octroie 600 millions USD pour appuyer les activités de développement en RDC

Paul Sabatine, le Directeur de Mission de l'USAID et le Ministre congolais de la Coopération internationale, Guillaume Manjolo, ont signé, ce jeudi 21 novembre 2019, un accord pour l'octroi de 600 millions USD supplémentaires d'aide au développement des Etats-Unis à la RDC d'ici 2022.

Ce sera pour appuyer les activités de développement de l'USAID liées à l'éducation, la croissance économique, la santé, la lutte contre la corruption et la bonne gouvernance. Cet accord entre dans le cadre du partenariat privilégié de prospérité entre les USA et la RDC et soutient le programme de changement du Président Félix Tshisekedi et sa mission de bâtir un Congo qui soit au service de ses citoyens. "Par cette initiative, les USA réitèrent leur engagement envers la RDC et leur conviction qu'ensemble nous pouvons aider le peuple congolais et atteindre ses objectifs et à réussir sur la voie de l'autosuffisance", souligne le Directeur de l'Agence américaine pour le développement international.

A ce jour, l'USAID se réjoui de travailler avec la RD. Congo qui, de plus en plus, s'engage dans la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement de base de la couverture sanitaire universelle.

Cette année, l'ambassade des USA a lancé le partenariat pour la paix et la prospérité à travers lequel ils visent à promouvoir la sécurité et les droits humains à faire face ensemble aux défis mondiaux et à travailler pour faire avancer la bonne gouvernance et lutter contre la corruption. La lutte contre l'Ebola est un exemple parfait de ce partenariat. L'USAID a fourni et continu à fournir une aide technique importante. "Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, ensemble nous faisons avancer les choses", a rappelé Paul Sabatine au cours de cette cérémonie.

Programmes communs

Se réjouissant d'avoir des partenaires très engagés dans cette mission, il cite le Ministre Guillaume Manjolo et l'ensemble de son équipe qui démontrent leur vif intérêt à discuter de la façon dont le programme peut appuyer les priorités de développement du pays. Il a promis de le rencontrer régulièrement pour discuter de leurs programmes communs et coordonner leur implémentation. "J'ai hâte de travailler avec lui", dit-il.

Le Ministre d'Etat à la Coopération internationale, intégration régionale et Francophonie quant à lui, s'est dit très satisfait en ce qui concerne l'USAID. "La relation que j'ai directement eu avec le Directeur est d'une ouverture d'esprit très importante".

Il a soulevé l'ouverture avec laquelle les USA ont proposé leur accompagnement à la RDC en la laissant décider sur les domaines qu'il faudrait privilégier pour le moment.

Hormis cet accompagnement, les USA sont soucieux de l'évolution de la RDC qui se trouve au centre du monde puisqu'on tient à la transition énergétique et qu'on part du principe que ce pays possède le cobalt.

Il évoque également la rigueur des USA dans la traçabilité des matières premières. Pour lui, la cible était l'est de la RDC où la population subit des exactions parce que certains les exploitent de manière illégale.

Le but ici est notamment, de veiller à ce qu'il n'y ait pas d'enfants qui exploitent les matières premières et qu'il n'y ait pas de viol dans le périmètre. "C'est un souci permanent pour les partenaires américains... ", déclare Pépin Guillaume.

Plutôt comme partenaires...

Etant donné que la RDC détient l'essentiel des matières premières de la planète et que les pays développés en termes industrielles en ont besoin, il suggère face à cela un partenariat exceptionnel entre ces deux pays.

Cependant, il y a des règles qui ont été fixés comme celle de la démocratie. Aujourd'hui, la RDC est largement en avance en termes de processus démocratique, au niveau de l'Afrique centrale principalement avec la première passation pacifique du pouvoir. "Ce n'est pas parfait bien entendu, au moins nous on l'a fait. Et les USA sont un partenaire qui tient à la démocratie, la justice, la transparence et aux droits humains. Partant de là, je soutiens qu'ensemble, il est possible d'aller beaucoup plus loin".

Le Ministre de la Coopération souhaite aussi que les entreprises américaines soient les premières à s'installer e RDC pour transformer sur place. "La RDC et les USA veulent aller ensemble non comme parasites mais plutôt comme partenaires, l'un ayant les matières premières essentielles, et l'autre ayant l'expertise, les avancées technologiques".

Pour ce qui est du reste, les USA continuent de travailler en étroite collaboration avec la RDC pour promouvoir les objectifs communs des deux pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.