Sénégal: Kaolack - 4e forum du marché extérieur de l'arachide

22 Novembre 2019

Dans le cadre de ses prévisions d'exportation pour cette année de commercialisation arachidière, le Collectif des producteurs et exportateurs de graines d'arachide (Copega) prévoit de mettre à la disposition des marchés extérieurs une production de 475.000 tonnes de graines d'arachide.

Comparée à la précédente année où le collectif a pu exporter un amas de 450.000 tonnes, cette production connaîtra une hausse de 25.000 tonnes.

La décision a été annoncée hier, jeudi, à l'ouverture de la 4ème édition du forum national initié par Copega dans le but précis de contribuer à la réorganisation du marché de l'exportation au Sénégal.

Une mission que ses membres se sont désormais assignés pour faire face à la demande arachidière sur les marchés nationaux et internationaux malgré les imposants facteurs de réduction du rendement et la poussée démographique qui ne cesse de grimper au fil des ans.

Cette rencontre qui mobilisait les experts, banquiers, représentants du ministère de l'Agriculture et de l'équipement rural, les partenaires et autres membres de la Direction de protection des végétaux (Dpv) entre autres, a aussi servi d'occasion au Copega pour réfléchir sur d'éventuelles dispositions à entreprendre avec la Chambre de commerce, d'industrie et d'Agriculture (Cciak) de Kaolack pour la mise en place d'un dispositif capable de booster la production arachidière dans notre pays.

Déjà, au courant des années 70 alors que la population des producteurs n'avait même pas dépassé 30.000 âmes, la production en arachide grimpait entre 500 et 800 mille tonnes.

Cinquante (50) ans après, cette production n'a pu être rehaussée au double et peine à être quadruplée voire quantifiée au maximum.

En tout cas, au niveau de la structure des exportateurs, une contractualisation avec les producteurs est en train d'être peaufinée en faveur d'un élargissement des périmètres emblavés pour accéder à une augmentation de la production au niveau national.

Ce projet comme vu par le président du Copega Abib Thiam ne peut empêcher de réfléchir autour d'un programme et d'autres investissements visant le développement de cultures arachidières de contre-saison.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.