Sénégal: Réception des ouvrages de Rebeuss et Colobane, hier - 1 milliard 300 mille pour lutter contre les inondations

22 Novembre 2019

Dans le but d'améliorer de façon significative le cadre de vie et la santé des populations des quartiers de Rebeuss, rue de Reims, et Colobane, le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a procédé hier, jeudi 21 novembre 2019, à la réception d'ouvrages d'assainissement. Il s'agit d'un systéme d'assainissement d'eau pluviale construit à Rebeuss et d'un réseau d'assainissement collectif à Colobane.

Dans le cadre du programme de lutte contre les inondations, un système d'assainissement d'eau pluviale et un réseau d'assainissement collectif ont été construits, pour soulager respectivement les populations de Rebeuss, rue de Reims, et de Colobane. En effet, ces ouvrages réceptionnés hier, jeudi 21 novembre 2019, par l'Office national de l'assainissement du Sénégal (Onas), permettront d'offrir aux habitants de ces quartiers de Dakar, un meilleur cadre de vie et une meilleure protection contre les maladies hydriques.

Le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, qui a présidé la cérémonie est revenu, sur l'importance de ces ouvrages. «Il s'agissait d'un système d'assainissement d'eau pluviale, qui de l'avis des populations, a permis d'atténuer les stagnations d'eau pendant la saison des pluies passée. Une station de pompage et un réseau d'assainissement d'eau pluviale au niveau du point bas de la Rue de Reims qui est à Rebeuss et à Colobane. Il s'agissait d'un quartier qui n'a jamais bénéficié d'un réseau d'assainissement collectif», a-t-il dit.

Avant de poursuivre que «les maisons avaient des fosses sceptiques avec un système d'assainissement autonome. Avec les charges financières que cela implique pour les ménages, vider les fosses pratiquement chaque mois, est un budget mensuel. C'est ce budget mensuel que le chef de l'Etat a fait disparaitre aujourd'hui, pour ces ménages, en réalisant ce réseau d'assainissement collectif, avec un réseau et une station de pompage qui a une capacité important», dixit-il.

Des populations d'autres zones bénéficient également de ces ouvrages. «Nous avons seulement pu visiter le site de Rebeuss, la rue de Reims et celui de Colobane. En réalité, il s'agit de 4 ouvrages. Le 3e ouvrage qu'on aurait pu visiter aujourd'hui, c'est l'assainissement à l'eau pluviale au niveau du cimetière de Thiaroye (sur Mer) et puis d'une école élémentaire qui se trouve dans cette même localité. Celle-ci n'a pas connu de problèmes d'inondations cette année grâce à un assainissement à l'eau pluviale. On aurait pu visiter aussi un 4e site qui est celui de Yoff. Vous avez certainement entendu parler des inondations au niveau de la maison du Khalife. Ça a été un vieux souvenir grâce à un réseau d'assainissement à l'eau pluviale qui y a été installé», confie M. Thiam.

LA SATISFACTION DES POPULATIONS BENEFICIAIRES

Au nom des habitants impactés par ces ouvages d'assainissement, Mamadou Samb, un délégué de quartier qui s'est félicité de la réalisation de ces ouvrages, a remercié les autorités. «Je suis natif du quartier, ce qui explique ma présence ici. Je sais bel et bien ce qui se passe dans le quartier. Un quartier qui a duré plus de 90 ans, sans pour autant avoir un système d'assainissement, vous savez que cela pose comme problème. L'évacuation des eaux, pendant la période hivernale, posait problème. Mais ce projet a vu le jour aujourd'hui et c'est un très grand soulagement pour nous. Nous remercions les autorités étatiques, à travers le ministre ici présent, et locales, y compris l'ancienne maire de cette commune (Fass Gueule Tapée Colobane), Mme Seynabou Wade, qui n'ont ménagé aucun effort pour la réussite de ces travaux. Nous qui sommes les bénéficiaires savons ce que cela représente (pour nous). Donc nous nous dévouerons corps et âme pour un bon entretien de cet ouvrage», promet-il.

A noter qu'au total, le montant global du financement de ces ouvrages pour ces quatre sites, est estimé à un milliard trois cent mille F CFA qui ont été investis pour permettre à ces populations-là d'être soulagées des problèmes récurrents auxquels elles faisaient face: contre les inondations avec un système de drainage des eaux pluviales pour les uns, un réseau d'assainissement des eaux usées pour les autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.