Congo-Brazzaville: Disparition - Jean-Jules Okabando décédé à Paris

Par communiqué de presse de la Fédération France et la commission ad'hoc PCT-Europe, la classe politique congolaise a été avisée de la mort de l'ancien maire de Brazzavilleo, survenu le 22 novembre dans la capitale française.

Le nom de Jean-Jules Okabando reste l'évocation de la structuration politique de la jeunesse au lendemain de la révolution des « Trois glorieuses journées des 13-14-15 août 1963 » au Congo. Militant de première heure de l'ère du socialisme scientifique, il accèdera au Comité central du Parti congolais du travail (PCT).

Par la suite, il aura exercé, entre autres, les fonctions de maire de Brazzaville, ambassadeur du Congo en Libye.

L'heure est au recueillement au sein de la délégation du PCT-France. Ses membres ont encore le souvenir d'un « camarade » toujours disponible, apprend-on.

Pour preuve, quoiqu'étant malade, il avait tenu à assister à une réunion entre membres du « Bureau PCT », lors de la séance de travail avec le secrétaire général, Pierre Ngolo, venu en France sur invitation du président du Sénat français, Gérard Larcher, le 13 juin dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.