Togo: La jeunesse du MPDD décidée à « passer à une étape supérieure de son engagement »

22 Novembre 2019

Les Jeunes du parti politique MPDD sont en Université politique ce Vendredi à Lomé. Les travaux de cette université qui s'organise en prélude au Congrès extraordinaire du parti de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, et dont le thème principal est « Jeunes, cibles-acteurs, porteurs et facilitateurs du changement », est un rendez-vous qui connait la participation des jeunes du parti venus de diverses régions et préfectures du Togo.

Il sera question au cours des travaux, d'après le président de jeunesse du MPDD, Sylver Kodjo Agbélénko Sodjavi, « de parler aux jeunes de la citoyenneté, de l'engagement politique, leur faire sentir la nécessité de leur engagement, quel est le poids qu'ils ont dans les décisions, parce que aujourd'hui nous sentons que les jeunes ne sont pas représentés dans les sphères de décisions. Nous ne devons pas nous lasser de leur rappeler tous les jours l'importance qu'ils ont quant au développement de ce pays ». Toujours pour ce dernier, il est temps pour eux, jeunes de ce parti politique de l'opposition parlementaire togolaise « de passer à une étape supérieure de notre engagement politique ». Il a dès lors convié ses pairs, « à travailler à changement sans dérive ». Il a donc rappelé aux uns et aux autres, ce rendez-vous de 2020 qui d'après lui est un rendez-vous avec l'histoire. « Aujourd'hui, nous ne pouvons plus continuer à vivre d'espoirs sans cesse reportés. La reprise en mains de notre destin ne peut être différée plus longtemps », a-t-il déclaré.

Ouvrant les assises de la jeunesse du MPDD, le Vice-président, Gérard Adja s'est assuré de ce que « les thèmes à aborder permettront d'être plus engagés », car d'après lui, le parti a besoin de l'engagement de la jeunesse. Il a regretté au passage le gaspillage de ressources humaines fait par les actuels gouvernants du pays qui relègue la jeunesse au dernier plan. S'il reconnait le droit légitime de cette jeunesse togolaise de s'indigner, de cet état de chose, il a fait comprendre à celle du MPDD qu'elle n'a plus le droit de se taire, car c'est du silence que se nourrit la dictature. Et pour finir, il a lancé un appel à la jeunesse en ces mots : « Avançons vers notre destin. Car la peur a changé de camp ».

Cette université prend fin cet après-midi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.