Cameroun: Demande d'enquête sur l'utilisation des financements affectés au CHU et à l'Hôpital G de Yaoundé

22 Novembre 2019

Monsieur le Ministre de la santé. Le Centre Hospitalier Universitaire(CHU) et l'Hôpital Général de Yaoundé, qui étaient il y a quelques années encore, des institutions de soin de référence, sont aujourd'hui pratiquement en ruine, devenus des mouroirs presqu'officialisés, des lieux où le sentiment de solidarité humaine et la manifestation de la compassion des pouvoirs publics, ont cessé d'exister. La nomination récente de nouveaux Directeurs Généraux, ressemble fort à des cadeaux empoisonnés faits à ces deux hauts et irréprochables professionnels.

Nous parlons après des visites sur site, qui ont donné le sentiment de naviguer dans un centre de préparation à la mort. Plus rien ne sent le vrai, et plus rien n'encourage la guérison. Tout pousse à la désolation et au désespoir. Qui a ordonné la destruction des plans et de la structure initiale de l'Hôpital Général de Yaoundé, joyaux laissé par les Belge ?

C'est dans ce contexte, que nous apprenons, que des milliards avaient été affectés à la rénovation de ces deux structures, dans la perspective de la CAN. Si l'argent a été débloqué, rien n'a été fait, et tout tombe dans la décrépitude.

Aussi, nous exigeons qu'une commission d'enquête soit constituée au plus vite et au plus haut niveau, pour établir les circuits empruntés par les dits milliards.

Il faut rendre justice à la santé des populations désorientées et honteux devant ces hôpitaux de la mort. Nous vous faisons confiance pour dénoncer les voleurs et les envoyer à la potence. Voler ce qui doit aider à la santé c'est envoyer les gens à la mort et cultiver la mentalité du cercueil permanent, des obsèques et de la tombe dans la conscience des populations.

Dans l'urgente attente, Hautes considérations citoyennes./.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.