Ile Maurice: République - L'élection du nouveau président probablement le 2 décembre

Ameenah Firdaus Gurib, ex-Présidente d'Ile Maurice
22 Novembre 2019

Les députés seront appelés à nommer un nouveau chef d'État après le départ annoncé du président de la République par intérim, Barlen Vyapoory. Celui-ci devra soumettre sa démission d'ici peu.

Après que le Premier ministre a ajourné les travaux parlementaires pour le lundi 2 décembre, tout laisse croire que ce serait la date choisie pour l'élection d'un nouveau président de la République et du prochain vice-président. C'est, du moins, ce que laissent entendre plusieurs députés.

De plus, une proche du MSM affirme que le président de la République par intérim quitterait son poste dans une «dizaine de jours». C'est tout à fait plausible, en prenant en considération le calendrier parlementaire. Après la prestation de serment hier, Pravind Jugnauth n'a donné aucune indication sur ses intentions concernant ce point précis.

Il n'a pas non plus communiqué sur la date à laquelle le discours programme sera lu par le président de la République. «Laissez le gouvernement travailler sur son agenda», a-t-il déclaré après la cérémonie, hier. Pour l'élection du président de la République, il a demandé à la presse d'être patient.

Interrogés, quelques parlementaires laissent entendre qu'après la séance du 2 décembre, le Premier ministre ajournerait le Parlement pour le mois de janvier, qui verrait ainsi la lecture du discours programme. Fait notable, le chef de gouvernement a choisi de ne pas tenir la reprise des travaux parlementaires un mardi.

Selon les règlements, c'est uniquement lors des séances tenues un mardi que les élus ont le droit d'interroger les ministres et le Premier ministre. Cependant, rien n'empêche le leader de l'opposition de poser sa toute première Private Notice Question le lundi 2 décembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.