Gabon: Communiqué Final du Conseil Exécutif du jeudi 21 novembre 2019

22 Novembre 2019

COMMUNIQUÉ FINAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL EXÉCUTIF

DU JEUDI 21 NOVEMBRE 2019.

Le Conseil Exécutif du RPM a tenu à Libreville, sa réunion hebdomadaire, ce jeudi 21 novembre 2019, à partir de 14h30 sous la présidence du Patriote Alexandre BARRO CHAMBRIER, Président du Parti.

A cette occasion le Conseil a procédé à un large échange de vues sur l'actualité nationale ainsi que sur les questions relatives à la vie du Parti.

I. Actualité nationale

S'agissant de l'actualité nationale, le Conseil Exécutif du RPM a pris note des déclarations du Premier ministre et du Procureur de la République sur la volonté du gouvernement de lutter contre la corruption ainsi que sur l'interpellation , depuis quelques jours, de certains responsables d'administrations et de sociétés paraétatiques, pour des faits présumés de détournements et de blanchiments de deniers publics.

Le Conseil Exécutif du RPM tient à souligner que s'il existe des soupçons de détournements de fonds publics, la justice doit s'en saisir et les investigations doivent concerner tous ceux qui s'en sont rendus coupables , y compris ceux qui, tapis dans l'ombre, tiraient les ficelles ou en bénéficiaient. Cependant, le RPM tient à réaffirmer, en la matière, son attachement résolu au respect des procédures judiciaires et des droits humains.

Il espère par ailleurs, que tout ce tintamarre n'est pas une simple opération de diversion destinée à détourner l'attention de l'opinion publique sur la dégradation continue des conditions de vie de la population et sur les luttes impitoyables que se livrent les différents clans de la galaxie Ali Bongo pour le contrôle du pouvoir.

Le RPM s'étonne du reste que le Premier Ministre qui se pose en moralisateur ne se soit soumis à l'obligation de déclarer son patrimoine à la commission nationale de lutte contre la corruption et l'enrichissement illicite que 10 mois après sa prise de fonction en violation de la loi qui fixe le délai à 3 mois maximum.

Dans un tout autre domaine, le Conseil Exécutif du RPM prend acte de la décision du gouvernement d'annuler le transfert gratuit des titres fonciers de l'Etat à la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) au motif « de céder aux diverses réactions de l'opinion ».

Le RPM constate une fois de plus le rétropédalage du gouvernement qui démontre l'improvisation de certaines mesures pourtant prises en Conseil des Ministres et qui prouve l'immaturité, pour ne pas dire l'incompétence des dirigeants actuels du Gabon. Autant de contradictions qui amènent à se poser de sérieuses questions sur la cohérence dans la direction du pays.

Aussi, au vue du bilan catastrophique des 10 années au pouvoir d'Ali Bongo, qui a échoué à changer le quotidien des gabonais, le RPM estime que seule une autre politique est en mesure de redresser la situation chaotique dans laquelle se trouve le Gabon et de mettre un terme à l'impunité ainsi qu'à la mauvaise gestion des ressources publiques tant décriée.

Au demeurant, l'absence de la représentation du Gabon au niveau de Chef d'Etat sur la scène internationale, la dilapidation sans vergogne des ressources financières de l'Etat, mise de nouveau au grand jour par les enquêtes en cours, amènent à se poser la question de savoir qui dirige réellement le Gabon . En tout état de cause, le RPM se demande si les dégâts actuels ne sont pas que la face visible d'une réalité encore plus désastreuse et qui à terme menacent la stabilité du pays.

II. Questions relatives à la vie du Parti

En ce qui concerne la vie du Parti , le Conseil Exécutif a pris connaissance du compte rendu des travaux de l'atelier sur le renforcement des capacités des acteurs électoraux tenu à Libreville, du 25 au 29 octobre 2019, sous l'égide du Centre Européen d'Appui Electoral (ECES).

Il se félicite du bon déroulement de cet atelier qui a rassemblé les acteurs politiques et de la société civile ainsi que de ses conclusions qui visent une amélioration de l'organisation des futures consultations électorales dans notre pays.

Par ailleurs, le Conseil Exécutif a salué chaleureusement les sorties entreprises sur le terrain par le Président du Parti et s'est réjoui de l'accueil qui lui est réservé par les populations qui apprécient le contact direct et les échanges constructifs avec le premier responsable du RPM.

A ce propos, il l'encourage à poursuivre ces visites qui contribuent à implanter le Parti, à élargir sa base, à accroître son rayonnement ainsi qu'à intensifier la lutte pour l'alternance et le changement.

En outre le Conseil a adopté un certain nombre de notes d'orientation sur la procédure d'établissement et de délivrance des cartes de membres ainsi que sur les modalités de renouvellement des structures de base et la poursuite des installations des Coordinations dans la Commune de Libreville.

Enfin, il a pris note de divers rapports qui lui ont été présentés sur d'autres sujets d'intérêt majeur et donné aux responsables concernés les instructions appropriées pour leur mise en œuvre.

Fait à Libreville, le 21 novembre 2019

Le Porte-parole du Parti

Alain Michel MOMBO

Dans la même rubrique

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.