Afrique: Investissements - Un universitaire chinois invite les Africains à promouvoir leur continent

Beijing (Chine), 22 nov (APS) - Le Professeur Li Jin de l'Université normale de Beijing a invité, vendredi, les Africains à promouvoir leur continent en encourageant les partenaires financiers et les investisseurs à mieux le connaître.

"L'Afrique est un continent prometteur et beaucoup de pays européens ou asiatiques aimeraient le visiter. Il faut vendre la destination Afrique pour inciter les investisseurs et partenaires à y séjourner afin de mieux la connaître", a-t-il dit.

La plupart des Chinois souhaitent s'y rendre, soit en tant que touristes, ou pour y faire des investissements, a ajouté le Pr Jun, également directeur et économiste supérieur du ministère du Commerce de la Chine.

Le professeur Li Jin présentait une conférence intitulée "Quarante ans de réformes et d'ouverture et de développement économique de la Chine", à l'intention de journalistes du Sénégal et du Burkina Faso. Ces derniers prennent part à un séminaire destiné à des fonctionnaires de l'information et journalistes des deux pays.

Il relève que la Chine souffre d'une surcapacité, ce qui implique à son avis pour ses hommes d'affaires de trouver d'autres marchés en Afrique pour faire valoir leurs compétences.

"Donc, il faut que les entrepreneurs chinois approfondissent leurs connaissances dans des secteurs prometteurs en Afrique", a suggéré M. Jin, indiquant que l'Afrique doit définir ses besoins et choisir ses investisseurs.

Le Pr Li Jin estime que l'avenir d'un pays dépend étroitement du développement de son économie. Il déclare que pour tirer leur épingle du jeu, "les pays en développement tels que le Sénégal ou le Burkina Faso doivent s'inspirer des expériences de réussite de la Chine et éviter leurs insuffisances".

Il préconise des réformes graduelles pour les États africains en développement. Il invite toutefois les autorités africaines à privilégier l'industrialisation en créant davantage d'usines et en corrigeant ainsi les disparités entre les villes.

"Ne vous [ les Africains] contentez pas d'importer. Il faut industrialiser, car l'industrialisation présente plusieurs avantages. L'usine crée non seulement de l'emploi, mais les produits ne viendront plus de la Chine ou d'ailleurs mais du Sénégal ou du Burkina Faso", a préconisé le Pr Li Jin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.