Angola: Fermeture de l'Académie « Tales de Mileto »

Luanda — L'Académie «Tales de Mileto - Entrainement, Recherche et Echange » a fermé ses portes, de façon compulsive, sur ordre du Ministère angolais de l'Enseignement supérieur, Science, Technologie et Innovation.

La fermeture est due au fait que l'Académie fonctionnait jusqu'ici en marge de la législation en vigueur dans le pays, relative au sous système de l'Enseignement supérieur.

Désormais, tous les cours administrés jusqu'en cette date par la dite académie sont considérés comme nuls, de même que les diplômes délivrés par cet établissement, lit-on dans un communiqué publié vendredi à Luanda par le Cabinet de Communication institutionnelle et de Presse du Ministère de l'Enseignement supérieur.

Tales de Mileto est une académie d'entraînement, recherche et échange, qui réalise, en étroite collaboration avec les institutions académiques internationales et nationales, les fonctions fondamentales et primaires d'études, enseignement, recherche et initiation scientifique, coopération et mobilité académique et d'extension.

Selon le décret numéro 90/09 du 15 Décembre du Conseil des ministre, dans son article 33, les Académies régissent leurs activités par l'articulation d'étude, de professorat de recherche appliquée et avancée, en un seul domaine de savoir, conduisant à la formation de spécialistes et à l'obtention des niveaux académiques de maîtres et docteurs.

Enfin, le Communiqué souligne que l'organisation et le fonctionnement des Académies sont régis par des textes lois propres en fonction de leur spécificité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.