Niger: Le baroud d'honneur du sénégalais Souleymane DIALLO, promu aux commandes de l'opérateur de téléphonie Zamani Com S.A.S

Le malien Moctar THIAM et l'homme d'affaires nigérien Mohamed Rhissa Alias Rimbo sont passés à la vitesse supérieure. Ils ont décroché une grosse timbale pour piloter le gouvernail de la compagnie ZAMANI SAS. C'est le sénégalais Souleymane DIALLO qui a été désigné depuis ce 22 novembre 2019 comme le nouveau Directeur Général de l'opérateur de téléphonie. On le présente dans le milieu des télécommunications en Afrique où il a fait ses preuves comme un puriste, professionnel rigoureux, adepte des grands challenges. Son parcours est élogieux, puisqu'il a drivé comme CEO Atlantique Télécom Centrafrique et fut Directeur du Marketing Atlantique Télécom Gabon. Avant de se faire appeler par l'entrepreneur burkinabé Appolinaire Compaoré pour le lancement de ATEL Mali, 3 ème opérateur global de télécommunications du pays, qui est aujourd'hui bien solide et bien implanté sur le marché.

Les dirigeants de ZAMANI COM SAS, MM Mohamed Risssa et Moctar Thiam, co-fondateurs de Zamani Com S.A.S. ont déclaré que « Souleymane Diallo apporte une vaste expérience africaine dans la gestion d'opérateurs télécoms, la stratégie commerciale et financière, et le management d'équipes multiculturelles et que sous son leadership, Orange Niger sera en mesure de faire face aux nombreux défis du marché, tout en remobilisant les équipes pour assurer un développement soutenu de la société, en bonne intelligence avec les autorités du pays ».

Homme des défis, le sénégalais Souleymane DIALLO, devra apporter un souffle nouveau à la société dans un contexte où le marché des télécoms au Niger est en ébullition pour son énorme potentiel et ses perspectives prometteuses. Surtout avec le frémissement de l'industrie extractive en chantiers.

Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, le concordat global estimé à près de 40 milliards de FCFA n'est plus d'actualité. ZAMANI COM a dû négocier en direct avec les banques locales ( ECOBANK, BOA, Banque Atlantique) et les fournisseurs tels que Huawei et Nokia pour trouver un moratoire. Selon des informations de Confidentiel Afrique, une grande partie de la dette a été ainsi apurée.

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.