Algérie: Ouargla - Près de 4 milliards DA pour le renforcement du réseau d'alimentation en eau potable

Ouargla — Une enveloppe de près de quatre (4) milliards DA a été consacrée au renforcement du réseau d'alimentation en eau potable dans la wilaya d'Ouargla, a annoncé samedi depuis la wilaya déléguée de Touggourt (160 km Nord d'Ouargla) le ministre des Ressources en eau, Ali Hamam.

"Un montant d'environ quatre (4) milliards DA a été réservé au renforcement du réseau d'alimentation en eau potable de la wilaya d'Ouargla, toutes opérations confondues, à même de mettre un terme aux points noirs, rénover et réhabiliter le réseau", a souligné M. Hammam lors de l'inspection du complexe hydraulique de la commune de Nezla (Touggourt) dans le cadre de sa visite de travail dans la région.

Le ministre a indiqué que les opérations projetées au niveau des deux régions de Touggourt et d'Ouargla "seront concrétisées à la lumière d'une étude analytique à peaufiner avant fin du premier trimestre 2020".

S'agissant du renforcement des installations de stockage des ressources en eau, le ministre a fait part que son département ministériel prendra en charge la réalisation de 13 châteaux d'eau, dont huit ouvrages à Ouargla et le reste localisé à Touggourt, d'une capacité de stockage de 1.000 m3 à 1.500 m3, en sus de la réhabilitation de pas moins de sept (7) forages albiens.

"Un montant de 200 millions DA sera également accordé à l'Algérienne des eaux (ADE) de cette wilaya qui détient un important volume de créances auprès des abonnés", a fait savoir M. Hamam.

La wilaya d'Ouargla dispose d'un réseau de distribution d'eau potable long de 2.455 km raccordant 21 communes de la wilaya, soit un taux de couverture de 98%, selon les explications fournies au membre du gouvernement.

Le complexe hydraulique, qui a fait l'objet de la visite du ministre, est composé d'une station de déminéralisation implantée dans la région d'Ain-Sahra, commune de Nezla, wilaya déléguée de Touggourt.

Alimentée à partir de quatre forages albiens, cette station offre une capacité globale d'eau traitée de 36.560 m3 destinée à l'alimentation en eau potable des populations des communes de Touggourt, Nezla, Tébesbest et Zaoui El-Abidia, selon les explications fournies par des responsables du secteur.

La réalisation de cette station, équipée de système de refroidissement des eaux albiennes de 60 à 30 degrés, s'assigne comme objectifs l'amélioration de la qualité de l'eau à la faveur de la réduction de sa teneur en sel de 2,5 gr/litre à 0,3 gr/l.

M. Hamam a, à la lumière d'un exposé succinct présenté sur le secteur des ressources en eau, pris connaissance des réseaux d'alimentation en eau potable (AEP) et d'assainissement dans la région, notamment ce dernier qui accuse certaines insuffisances liées notamment à une faible couverture dans la daïra de Taïbet, l'absence du réseau d'assainissement au niveau de certaines groupements d'habitations, à l'instar de Delilie, commune de Taibet, ainsi que la faible capacité d'épuration de la station de Touggourt, et le manque des moyens enregistré par l'office national d'assainissement (ONA), notamment en matière de pompes de réserve et de camions hydro-cureurs aspirateurs.

Pas moins de 123 opérations, d'un montant global de plus de 10,4 milliards DA, ont été retenues pour le secteur de la wilaya d'Ouargla, dont 25 opérations affectées au titre du plan sectoriel de développement (PSD), 38 autres sur budget de wilaya et 60 autres inscrites au titre de la caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales (CSGCL).

Ces actions consistent, entre-autres, en la réalisation de la première tranche du réseau d'AEP au niveau du nouveau pôle urbain de la commune d'Ain El-Beida, la réalisation d'un réservoir d'eau d'une capacité de stockage de 1.000 m3 dans la commune de Rouissat, réalisation et équipement d'une station de refoulement des eaux usées dans la zone des équipements publics (commune d'Ouargla), ainsi que l'extension, sur un linaire de trois (3) km, du réseau d'AEP dans la commune d'El-Hedjira.

Le ministre a exhorté les responsables du secteur de la wilaya de prendre en compte la réalisation d'une station d'épuration et de traitement au niveau du nouveau pôle urbain et la zone d'activité (ZA) en cours de réalisation dans la commune d'Ain El-Beida.

M. Hamam a, lors de l'inspection de la station de pompage du surplus d'eau, dit "Nezz", au niveau du quartier Said Otba, périphérie d'Ouargla, suivi un exposé sur cet ouvrage qui devra faire l'objet de réhabilitation à la faveur de l'acquisition des pompes et des équipements nécessaires.

Il a, au terme de sa tournée dans la wilaya d'Ouargla, procédé à l'inauguration de la station de refoulement des eaux usées au niveau du quartier de "Sidi Ahmed Boughoufala" , au chef-lieu de wilaya .

Le ministre des ressources en eau a, auparavant, procédé, au niveau de la wilaya déléguée d'El-Meghaïer,(wilaya d'El Oued) à l'inauguration d'une station de déminéralisation d'une capacité de traitement et de production de 14.000 m3, appelée à améliorer la qualité de l'eau potable et réduire la teneur en sel de 4gr/L à 0,3 gr/L.

Dans la commune de Djamâa, M.Ali Hamam a fait part de la projection de cinq (5) stations d'épuration et de traitement des eaux usées (SET), dont les eaux traitées seront destinées à l'irrigation agricole dans la région.

Selon le ministre, ces ouvrages sont susceptibles de mettre un terme au problème de manque de l'eau d'irrigation des palmeraies jouxtant le cours de L'oued-Righ dans la commune de Djamâa, avant d'ajouter que le ministère qui a pris en charge la solution de cette question se penche sur l'élaboration d'un cahier de charges pour l'étude et la réalisation en vue du lancement des appels d'offre liés à ces projets.

Un exposé sur un projet de réalisation de 30 forages albiens destinés à l'irrigation agricole à travers les wilayas de Biskra, El-Oued et Ouargla, a, à cette occasion, été exposé au ministre des ressources en eau.

Mettant à profit cette tournée dans la région, M. Hamam s'est également enquis, à la lumière d'un exposé, de Chott Melghir et du projet d'exploitation et de gestion du périmètre agricole de Oued-Righ, vaste de 6.460 ha s'étendant entre les territoires des wilayas d'Ouargla et d'El-Oued.

Peuplé d'une richesse phœnicicole de plus 710.000 palmiers, ce périmètre est exploité par 6.000 agriculteurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.