Algérie: La situation des nouvelles villes et pôles urbains au centre d'un Conseil interministériel

Alger — La situation des nouvelles villes et pôles urbains a été au centre d'un Conseil interministériel présidé par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, en présence de plusieurs ministres et représentants de secteurs concernés, indique samedi un communiqué des Services du Premier ministre, dont voici la traduction APS :

"Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a présidé un Conseil interministériel consacré à l'examen de la situation des nouvelles villes et pôles urbains, en présence des ministres de l'Intérieur, de l'Habitat, de l'Energie, des Ressources en Eau et de l'Environnement et des Energies renouvelables, outre le Secrétaire général du ministère des Transports et des Travaux publics, le Chef de cabinet du ministre des Finances, des Walis d'Alger et de Blida, du Directeur général du Domaine national, du Président directeur général de Sonelgaz et des responsables des organismes chargés de la gestion des nouvelles villes.

La réunion a examiné, en outre, l'état d'avancement de l'encadrement administratif et technique des circonscriptions administratives, dont les walis délégués avaient été désignés en septembre dernier.

Intervenant à cette occasion, le Premier ministre insisté sur l'impératif de s'en tenir aux grands objectifs de la réalisation de ces villes et pôles urbains qui ne doit nullement être limitée à la concrétisation des programmes de logements, mais constituée une entreprise intégrée, a-t-il dit.

Soulignant que le financement nécessaire sera dégagé, notamment pour les travaux d'aménagement, de raccordement aux différents réseaux et de réalisation de structures nécessaires, M. Bedoui a mis en avant l'impératif de veiller à assurer le transport urbain et à créer les espaces verts nécessaires en vue de hisser ces villes et pôles urbains au rang de villes durables, et ce avec la contribution des opérateurs économiques et leur association aux opérations de réalisation, à la faveur notamment de la libération du marché foncier.

A ce propos, le Premier ministre a décidé la prise en charge de toutes les préoccupations soulevées et l'approbation des propositions formulées, en vue de la réalisation de ces villes et pôles urbains suivant une vision d'avenir, conformément aux standards en vigueur, notamment en matière de gouvernance et d'utilisation de nouvelles technologies, de solutions intelligentes et d'énergies renouvelables, en tant que vitrine de l'Algérie nouvelle en termes de bien-être de nos concitoyens et d'attractivité de nos territoires.

A cet effet, il a été décidé de :

1- Lever toutes les contraintes pour les opérations d'urgence, particulièrement la réalisation des voieries et le raccordement aux réseaux de gaz, d'électricité, d'eau potable et d'assainissement, ainsi que

l'aménagement au niveau des villes et pôles urbains qui enregistrent une cadence avancée dans la réalisation de logements en vue de leur distribution dans un délai proche, notamment à Sidi Abdellah (Alger), Bouinane (Blida), Draa Errich (Annaba), Ain Nehass (Constantine) et Ahmed Zabana (Oran).

2- Mettre en place un Conseil technique intersectoriel pour apporter un appui en matière de gestion et de gouvernance aux établissement en charge de la gestion des nouvelles villes et pôles urbains, supervisé par le ministère de l'Intérieur à travers la Direction générale de l'Aménagement et de l'Attractivité du Territoire, le Centre national d'études et d'analyses pour la population (CNEAP) et à l'Agence nationale à l'aménagement et à l'attractivité des territoires (ANAAT).

3- Créer un guichet unique, au niveau des organismes de gestion des nouvelles villes et pôles urbains, regroupant les services du Domaine, du Cadastre, de l'Urbanisme, et de la Conservation foncière pour le parachèvement des procédures relatives aux actes et au foncier.

4- Approfondir l'étude prospective sur les nouvelles villes et pôles urbains confiée au Centre national d'études et d'analyses pour la population (CNEAP) et à l'Agence nationale à l'aménagement et à

5-Nécessaire conformité du mode de réalisation des nouvelles villes et pôles urbains aux priorités de développement, arrêtées par le Gouvernement, notamment en matière d'utilisation des énergies renouvelables. A ce titre, il a été décidé que la nouvelle ville d'El-Menia soit une ville intelligente et durable fonctionnant intégralement aux énergies renouvelables, et l'association à cette démarche du Commissariat national aux Energies renouvelables et à l'Efficacité énergétique, récemment mise en place et son Commissaire national installé.

6- Charger le Président directeur général de la Sonelgaz d'œuvrer à l'adaptation du plan de développement de l'entreprise à la stratégie nationale en matière d'énergies renouvelables, dont l'utilisation exclusive a été décidée dans tous les nouveaux projets et équipements publics dans le Sud et les Hauts plateaux, et ce, compte tenu des énormes potentialités que recèle notre pays en la matière, et de l'objectif de partenariats entre entreprises nationales et étrangères expérimentées en vue de l'exploitation de cette ressource renouvelable au profit du développement durable pour faire de notre pays un pionnier de l'économie verte.

7- Relancer la vocation technologique de la nouvelle ville de Sidi Abdallah et œuvrer à la concrétisation des projets restants suivant cette optique, en vue d'en faire un parc technologique au service du développement et un incubateur de projets innovants.

8- Un Conseil interministériel sera consacré à l'examen du projet de la nouvelle ville de Hassi Messaoud au regard de son caractère particulier".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.