Egypte: Le média Mada Masr fermé par les autorités, des journalistes interpellés

En Égypte, les autorités ont fermé les bureaux de Mada Masr, l'un des derniers sites d'information indépendants opérant encore dans le pays. Plusieurs journalistes ont été interpellés pour plusieurs heures.

C'est en début d'après-midi dimanche 24 novembre qu'une dizaine de membres des forces de sécurité, en civil, ont fait irruption dans les locaux de Mada Masr.

Ils ont empêché quiconque d'entrer et sorti et coupé toutes les communications pour plusieurs heures. Téléphones portables et ordinateurs ont été confisqués pour être fouillés.

Au bout de trois heures, les forces de sécurité ont interpellé plusieurs personnes, dont la directrice du site, Lina Attalah. Après interrogatoire au poste de police les journalistes ont été libérés.

Mada Masr était jusqu'à présent toléré par les autorités, mais le site était le plus souvent bloqué par un pare-feu.

Récemment, le site indépendant avait publié un article sur les fils du président Sissi qui auraient été transférés des services de renseignements vers un poste diplomatique à l'ambassade égyptienne de Moscou après « une série d'échecs et de crises intérieures ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.