Ile Maurice: Qualité de l'essence - Quand les voitures «alimé-teign»...

24 Novembre 2019

C'est la grogne chez les automobilistes. Qui s'interrogent sérieusement sur la qualité de l'essence. Le 15 novembre, la Motor Vehicle Dealers Association (MVDA) avait émis un communiqué pour demander à la State Trading Corporation (STC) d'initier une enquête après avoir reçu plus d'une centaine de plaintes. Depuis, ce nombre est passé à 200 environ.

Quel est donc le souci qui fait frémir les conducteurs ? Selon le communiqué de la MVDA, le problème le plus recensé par les propriétaires de voiture autour de l'île est un pré-allumage avec une perte de puissance. C'est que nous confirme un habitant de Flacq. «Loto-la karoté ek enn sel kout masinn-la teign pa rod avansé.» Sa voiture, il la possède depuis 2017 et n'a jamais rencontré ce genre de problème auparavant. «Bizin konpran kot problem-la vini», ajoute l'homme de 41 ans.

Ce n'est pas la seule chose bizarre ces derniers temps. Corinne, conductrice d'une Kia qu'elle vient tout juste de s'acheter l'an dernier, confie qu'avant que sa voiture ne se mette à «faire des siennes», elle avait remarqué que le bidon d'essence se vidait à une vitesse anormale.

Des pompistes, des stations-service, affirment la même chose. Selon eux, plusieurs automobilistes ont mis le doigt sur ce problème en pensant qu'il y avait un souci avec le carburant fourni par le «filling». D'ajouter que même si les clients n'en font pas toute une histoire, ils sont assez méfiants et posent beaucoup de questions sur «kalité lésans pé meté-la».

Tests indépendants

La STC a également émis un communiqué pour «rassurer le public». Celui-ci affirme que l'essence qui est disponible sur le marché respecte «les normes contractuelles et est de la même qualité que les précédentes livraisons».

L'organisme a également fait part du fait que des tests de qualité sont effectués sur les produits pétroliers par des inspecteurs indépendants possédant des accréditations internationales avant l'embarquement sur le navire et qu'une deuxième batterie de tests est effectuée lorsque les pétroliers débarquent au pays afin de s'assurer que les produits livrés correspondent aux normes requises.

Cependant, on apprend que malgré cette clarification, la STC a commencé à initier une enquête pour comprendre si c'est vraiment la qualité de l'essence qui serait derrière la «mauvaise performance des véhicules» recensés par la MVDA.

Taux d'octane

En attendant, Mrinal Teelock, secrétaire général de la MVDA, avance qu'en une semaine, les plaintes sont passées d'une centaine à 200 environ. «Les voitures 'affectées' sont celles qui ont été enregistrées comme étant neuves à Maurice, qui sont de 2016 à ce jour.» Selon lui, il était important d'émettre un communiquer à ce propos car cela «peut s'avérer dangereux» et la MVDA n'a «jamais rencontré ce genre de problème par le passé».

Dangereux comment ? Selon Jalil Moullan, mécanicien et diplômé en Automative Engineering, le danger survient surtout si la voiture commence à «cliquer» et si elle s'arrête brusquement en pleine course. Ayant reçu de nombreux clients à son garage et ayant lui-même rencontré ce problème récemment, l'expert en automobile déclare qu'il pense vraiment que c'est un problème au niveau de l'essence qui occasionne ces ennuis mécaniques.

«Le taux d'octane dans l'essence est trop bas. Le fait ki lesans-la volatil, li pa anflam bien. Akoz samem li clické kan demaré.» Pour y remédier, il faudrait utiliser de l'octane booster. Pour info, l'indice d'octane mesure la résistance à l'autoallumage (allumage sans intervention de la bougie) d'un carburant utilisé dans un moteur à allumage commandé. Ce carburant est très généralement l'essence.

Qui plus est, Jalil Moullan affirme que ce ne sont pas uniquement les voitures de 2016 à ce jour qui sont concernées. «J'ai eu des clients avec des modèles de voitures de l'an 2000 qui ont eu les mêmes problèmes.» D'ailleurs un de ses clients, Rajeeb Gangoosingh, qui possède une Subaru Impreza, année 2003, le confirme. «Mon père, qui a une Toyota Yaris de 2007, et moi-même avons également eu ce problème. Li kapav afekté moter ek so dirabilité.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.