Cote d'Ivoire: Lancement du chantier école de Loboville - Ce que Jean Claude Kouassi a dit aux orpailleurs clandestins

Le Ministre des Mines et de la Géologie Jean Claude Kouassi a procédé le vendredi 22 novembre 2019 au lancement officiel du chantier école du village de Loboville, dans le département de Buyo dans la région de la Nawa.

Ce projet vient, non seulement, former les jeunes aux techniques d'exploitation minière artisanale et semi industrielle, mais aussi, leur donner, à l'issue de leur formation, l'opportunité de rompre avec le chômage.

Jean Claude Kouassi a invité les impétrants à suivre assidument la formation et à mettre en œuvre les méthodes et techniques d'exploitation minière artisanale qui leur seront enseignées. Il a également salué l'engagement des populations et a donné l'assurance que le Ministère des Mines et de la Géologie se tient prêt à accompagner toutes les personnes désireuses sur le chemin de l'exploitation légale.

« Je sais que nombre d'entre eux sont désireux de travailler pour sortir des carcans de la clandestinité, qui met chaque jour leur santé et leur intégrité en danger », a indiqué le Ministre à l'endroit des orpailleurs clandestins avant de les inviter à prendre l'attache des directions régionales des Mines et de la Géologie pour intégrer les chantiers écoles.

Gnazébo Léon, Chef du canton Loblè, porte-parole des populations, a remercié le Ministre des Mines et de la Géologie pour l'installation du chantier école.

Il s'est réjoui du choix de Loboville pour l'implantation du chantier école de la région de la Nawa et a assuré les autorités présentes de l'engagement des populations en général et de la jeunesse en particulier à accompagner le projet et à œuvrer pour son plein succès.

Mme Wassia Désirée : « Une satisfaction morale quant au devenir de notre jeunesse à la protection de notre terre, nos forêts et nos plantations »

La représentante des élus de la région, Mme Wassia Désirée, 4e vice-présidente du Conseil Régional de la Nawa, a salué l'avènement du projet tout en mettant un point d'honneur sur les nombreuses retombées qui en découleront.

Elle a également salué et remercié Jean Claude Kouassi , pour avoir pourvu Loboville d'un chantier école, donnant ainsi la possibilité à la jeunesse de s'outiller en matière d'exploitation minière artisanale en vue d'entrevoir leur avenir sous de meilleurs auspices.

« Vous voir inaugurer officiellement le chantier école de Loboville est pour nous, populations de Buyo, une satisfaction morale quant au devenir de notre jeunesse à la protection de notre terre, nos forêts et nos plantations », a-t-elle indiqué au Ministre.

Pour rappel, le projet chantier école a été institué par le conseil des ministres, du 12 décembre 2018. Il vise à dispenser une formation initiale et qualifiante en présentiel et en alternance, aux jeunes ivoiriens en vue de les doter des savoirs et qualifications professionnelles nécessaires pour opérer dans le secteur de la petite mine, en lien avec les potentialités de la Côte d'Ivoire et les exigences environnementales, fiscales et sociales.

Il vise, également, à organiser des formations complémentaires au profit des détenteurs d'autorisations d'exploitation minière artisanale et semi-industrielle en activité, à promouvoir l'entrepreneuriat et développer la culture d'entreprise chez les jeunes ivoiriens dans le secteur de la petite mine.

Le chantier école de Loboville est le troisième du genre après ceux de Bouaflé et Katiendé. Il sera suivi de celui de Hiré dans le mois de décembre 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.