Afrique du Nord: L'Italie refuse de laisser débarquer 62 migrants recueillis en Méditerranée

Tunis/Tunisie — - Les autorités italiennes ont évacué 11 migrants du navire humanitaire Open Arms mais elles refusent de laisser le bateau accoster, le laissant au large avec 62 Africains à bord, a déclaré dimanche une porte-parole de l'ONG espagnole.

Parmi les personnes évacuées figurent deux jeunes enfants et leurs familles, des migrants souffrant de brûlures et un homme blessé par balle au pied. Ils seront conduits au port italien d'Augusta indique APS.

L'Open Arms est venu mercredi soir au secours de 73 migrants qui dérivaient à bord d'un canot pneumatique en caoutchouc à une cinquantaine de kilomètres des côtes libyennes.

L'Italie a autorisé le navire à pénétrer dans ses eaux nationales mais elle refuse tout accès à l'un de ses ports. Selon le chef de la mission Open Arms, Ricardo Gatti, qui se trouve à bord, l'Italie suggère de débarquer les migrants dans le port libyen de Tripoli.

"Nous continuons à demander un port sûr pour le débarquement, ce qui est une obligation légale du gouvernement conformément aux conventions internationales. Nous avons des gens à bord qui doivent être évacués pour des raisons de santé", a-t-il déclaré.

Un caméraman de Reuters à bord du navire a vu les migrants se blottir sous un abri de fortune aménagé sur le pont du bateau, qui navigue dans une mer très agitée.

Le gouvernement italien a adopté une ligne dure en matière d'immigration et a déjà interdit à plusieurs navires humanitaires de débarquer des migrants sur son territoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.