Cameroun: Douala International Terminal - Le système informatique a-t-il été démantelé ?

25 Novembre 2019

La rumeur a couru, rampante. Relayée par des tabloïds. Faisant état de manœuvres de démantèlement du système informatique de Douala International Terminal. Nous sommes allés sur le terrain au port. Pour en savoir.

Une information alarmiste

Une délégation de responsables du groupe Bolloré conduite par Philippe Labonne, venue en session budgétaire à Douala avait-elle dans son agenda de démanteler le système informatique de Douala International Terminal (DIT) ? Y-a-t- il une menace de boom informatique au port de Douala ? Telles sont des questions que nous a suscitées la dernière actualité sur DIT. Pour y trouver une réponse, Nous sommes allés au port de Douala, dans les dédalles du système informatique DIT. Au cours d'une visite guidée-expliquée par Arlais Ntchana, IT manager qui assure au quotidien le système informatique de DIT. L'accusation est d'autant plus grave que le port de Douala est la Plaque tournante de la région du golfe de Guinée, il enregistre un important trafic des marchandises à l'import comme à l'export. Et, Pour gérer efficacement ce mouvement, Arlais Tchana indique que « DIT a mis sur pied un système informatique qui répond aux normes internationales » Le système biométrique est mis en place.

Un système biométrique répondant aux normes

Sur le terrain de l'activité, Tout part de la guérite par les enregistrements. Le système est désormais enclenché. Il ya ensuite la salle du serveur « server room » dont le rôle est d'alimenter les serveurs de tous les services. Le travail de suivi et de contrôle se fait dans la salle principale ou est stockée toute l'information. A savoir notamment, le nombre des conteneurs, la position de chaque

conteneur, le lien avec les différents partenaires. Le département de planification qui est une véritable centrale des opérations est subdivisée en plusieurs sections qui répondent au souci d'efficacité maximale. A l'instar de la section navire qui renseigne sur la position et la destination des navires. La section dispatching qui contrôle les conteneurs à l'import et l'export. En somme et Dans le souci de gestion optimale des informations reçues et assurer plus de célérité dans le service, DIT a opté pour une division horizontale du travail. Trois sites ont été crées à savoir le Park à conteneurs, le guichet de facturation, et le port sec. Finalement, il s'agit d'un système informatique dont le suivi vertical horizontal fait preuve d'optimisation des opérations à DIT et partant dans tout le port de Douala.

Une fluidité dans le trafic

Ici se joue le commerce national et international. A DIT, on a pris le mesure de la situation « il s'agit d'éviter tout blocage dans le mouvement de conteneurs au port » pour une parfaite fluidité du mouvement des marchandises au terminal d'une part et entre DIT et les différents partenaires. A l'instar de la Douane et le port autonome de Douala. La biométrie est donc arrivée. Polur assurer la continuité du service entre les différents mailons de l'activité au Port. Et, Pour un système informatique efficace et une productivité optimale. Tout est mis en œuvre pour éviter toute discontinuité dans le service. Maillon essentiel de la chaine des marchandises, ce système interconnecté place DIT comme la « tour de contrôle » de l'activité au port. Arlais Ntchana l'a confessé pour rassurer « Nous travaillons 24/24. Nos services sont interconnecté pour assurer la continuité du service autant que la connection avec les partenaires au port de Douala » Toute chose qui œuvre à la décongestion du port. Et la manager d'ajouter, pince sans rire « Si nous déconnectons pendant une seule heure, il y aura un embouteillage pas possible dans tout le port de Douala » Finalement, le système fonctionne à merveille.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.