Djibouti: D'importantes inondations font 9 morts dans le pays

Vue aérienne de la capitale de Djibouti qui porte le même nom.

La petite république de Djibouti est touchée par de graves inondations depuis jeudi 21 novembre. Selon un dernier bilan, neuf personnes ont perdu la vie ces derniers jours.

À Balbala, une mère et ses 4 enfants ont été tués dans l'effondrement de leur habitation. Quatre autres Djiboutiens sont morts dans le courant du week-end. Des pluies diluviennes sont tombées sur Djibouti, des averses portées par des vents violents, inhabituels à cette époque de l'année. Dès vendredi 22 novembre, les dégâts étaient importants, surtout dans les quartiers pauvres de la capitale, où les habitations sont rudimentaires.

Plan d'urgence déclenché

Les infrastructures de Djibouti-Ville ont été durement touchées. Des écoles ont été endommagées, interdisant d'y faire la classe. Alors que la pluie s'est provisoirement arrêtée, des artères importantes de la capitale, et beaucoup de maisons individuelles, sont encore sous l'eau.

Le gouvernement a déclenché un plan d'urgence, mobilisant des ressources militaires pour porter secours aux victimes. Les opérations de pompage ont commencé pour évacuer les eaux stagnantes, que les autorités espèrent avoir terminé mercredi. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a d'ores et déjà distribué des médicaments, ainsi que des moustiquaires et de l'eau potable, tandis que l'organisation régionale Igad a débloqué des fonds pour soutenir l'effort humanitaire.

La situation a provoqué la colère du chef de l'État, Ismaïl Omar Guelleh. Au cours d'une réunion de crise dimanche, il a jugé « inadmissible » le fait que son pays « n'a pas su tirer les leçons de précédentes catastrophes naturelles ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.