Cameroun: Douala - Incendie au marché de la Cité des Palmiers

C'est le secteur de la mercerie et du poulet du marché de la Cité des Palmiers, sis dans l'arrondissement de Douala 5e, qui a été ravagé par des flammes d'une rare intensité samedi 23 novembre 2019, aux environs de 22h. 

On estime les dégâts pour le moment à une cinquantaine de boutiques (étals kiosques et autres tables) parties en fumée. D'après nos informations, l'alerte a été donnée aux commerçants aux environs de 21h. Entretemps, les sapeurs du 20e groupement étaient en intervention dans un immeuble d'habitation, du côté de la mosquée de Bonamoussadi, un R+3 dont le troisième niveau était attaqué par les flammes. De ce côté, pas de pertes en vies humaines, mais des dégâts matériels.

Il a fallu, selon un responsable des sapeurs pompiers, maitriser les flammes de Bonamoussadi avant d'envoyer les camions du côté du marché de la Cité des Palmiers. Jusqu'à 1h du matin, les soldats du feu essayaient de circonscrire les flammes pour éviter un embrasement. Jusqu'au matin du 24 novembre, les forces de maintien de l'ordre (Fmo) assuraient la sécurité pour éviter des pillages. L'accès était interdit à toute personne non commerçante. On parle une fois de plus d'une mauvaise alimentation électrique. Mauvais branchements électriques, mauvaise qualité des câbles utilisés, le poids de la consommation électrique -chambre froide congélateurs, etc. Une enquête a été ouverte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.