Guinée Equatoriale: Tête-à-tête Biya-Obiang

La rencontre entre le président de la République et son homologue de Guinée équatoriale a duré près d'une heure après la clôture officielle des travaux.

Il a été le dernier chef d'Etat à faire son entrée au Palais de l'Unité, comme le voulaient les exigences protocolaires. Mais, ce n'était plus pour les mêmes raisons que le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a été le dernier à quitter le lieu des travaux du Sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Cemac vendredi 22 novembre 2019. Le président de la République de Guinée équatoriale, arrivé à Yaoundé aux premières heures de la matinée de vendredi, à la tête d'une forte délégation, a en effet été reçu en tête-à-tête par son homologue camerounais, le président Paul Biya. Rien n'a filtré de la rencontre qui aura duré environ une heure, de même qu'il n'y aura eu aucune déclaration à l'issue de celle-ci.

Tout juste, peut-on imaginer que les conclusions du sommet auquel les deux hautes personnalités venaient de prendre part pouvaient être au coeur des discussions. Mais pas seulement. Le Cameroun et la Guinée équatoriale sont deux pays voisins au sein de l'espace Cemac. Et les échanges de ce type sont très réguliers, lorsqu'il ne s'agit pas pour l'un des chefs d'Etat de recevoir un émissaire envoyé par son homologue. On peut donc penser que la rencontre de vendredi dernier visait elle aussi à passer en revue des points de la coopération bilatérale entre le Cameroun et la Guinée équatoriale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.