Afrique: Conditions de travail - Les journalistes aux petits soins

Les professionnels des médias accrédités pour le sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la CEMAC avaient à leur disposition une salle de presse avec toutes les commodités.

Fait inédit vendredi dernier au Palais de l'Unité ! La centaine de journalistes nationaux et internationaux accrédités pour la couverture du sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC) ont découvert une salle de presse aménagée pour eux. Pour l'occasion, la salle des banquets a été spécialement reconfigurée. Des chaises et des tables, mais surtout un kit pour la prise de note, étaient déjà disposés à l'arrivée des différentes équipes de médias invités. Et pour ceux des journalistes n'ayant pas eu accès au 3e étage où se déroulaient les travaux, deux écrans géants ont été installés pour leur permettre de suivre le déroulé des phases protocolaires comme s'ils y étaient. Pour les amoureux du direct, notamment les blogueurs présents et les professionnels des médias venus des autres pays de la CEMAC et au-delà, la connexion Wifi était la cerise sur le gâteau.

Encore que de vraies cerises, il y en eu, avec un buffet bien garni où les uns et les autres se sont servis à volonté. « Toutes ces commodités ont été aménagées pour permettre aux professionnels des médias de se sentir à l'aise pour relayer l'information. Nous sommes partis de l'expérience du sommet de 2016 où l'attente avait été longue et pénible pour certains, pour proposer cette innovation qui a été validée par la hiérarchie », a expliqué une source. Et les journalistes n'ont pas boudé leur plaisir. « Cette salle de presse étaient vraiment bienvenue. On a pu gérer l'attente dans de bonnes conditions, sans trop voir le temps passer et en ayant des éléments pour nous maintenir en forme », a souligné un journaliste, sourire en coin. Pour un autre, c'est la possibilité de garder son téléphone qui était le plus important. « Dès que nous avons constaté la disponibilité du Wifi, nous avons compris qu'il était possible d'utiliser nos téléphones et nous avons couru les récupérer dans la voiture », a lancé un autre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.