Congo-Kinshasa: Lutte contre le VIH/SIDA - La MONUSCO et le PNMLS font la ronde des entreprises de Bunia pour sensibiliser les employés

communiqué de presse

Dans le cadre de la lutte contre le VIH/Sida et en prévision à la Journée mondiale de lutte contre ce fléau le 1er décembre prochain, la MONUSCO appuie logistiquement et techniquement le programme de sensibilisation mené par le Gouvernement provincial, à travers le Programme National Multi-sectoriel de lutte contre le VIH/Sida (PNMLS).

Depuis le 11 novembre 2019, la Section VIH/Sida de la MONUSCO Bunia organise des sensibilisations avec dépistage volontaire dans les entreprises publiques et privées de Bunia, en Ituri.

Une dizaine d'entreprises ont déjà été visitées. Parmi les messages et activités organisés lors de ces visites, il y a d'abord une réflexion et des échanges autour du thème national 2019 de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida : « Ma communauté fait la différence, et vous ? ».

Une sorte d'invitation aux populations congolaises à s'approprier la lutte (prévention) contre le VIH et à se liguer pour stopper la propagation du VIH/Sida, en commençant par la connaissance de son propre statut sérologique.

Un autre message, c'est celui de la lutte contre la discrimination et la stigmatisation ; car la perception du VIH par la communauté reste toujours négative. Etre séropositif est souvent associé à la fin de la vie. On n'est plus utile à la société qui elle-même vous rejette.

Et pourtant, selon Charles Kisamba, Chef de la Section VIH/Sida pour la MONUSCO Bunia/Beni, « on peut bien vivre avec le VIH, on vit bien avec d'ailleurs, si on suit bien son traitement et les conseils du médecin ». Aussi, des conseils sur la prévention sont dispensés aux employés, et les idées reçues battues en brèche par les sensibilisateurs de la MONUSCO et du PNMLS.

Plusieurs dépistages volontaires

Ce lundi 25 novembre 2019, dès 7h30 locales, l'équipe conjointe MONUSCO-PNMLS a rendu visite à l'Office Congolais de Contrôle (OCC) puis à la Société Nationale d'Assurances (SONAS) à Bunia. Les employés de ces deux entreprises publiques ont participé massivement à cette sensibilisation, et beaucoup se sont fait dépister de manière anonyme et confidentielle.

Cette sensibilisation est appréciée par les employés des entreprises visitées, ceux-ci se disent très contents de ces visites et surtout des services de dépistage apportés sur les lieux du travail, étant donné leurs multiples occupations quotidiennes. Ils demandent à l'équipe mixte (PNMLS et MONUSCO) de revenir après 3 mois pour le contrôle.

La semaine dernière, des sensibilisations similaires avaient eu lieu à l'Office de Gestion de Fret Multimodal OGEFREM, à la Société de téléphonie cellulaire Vodacom ou encore à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale CNSS.

D'autres rendez-vous sont d'ores et déjà pris pour cette semaine, avec pour point culminant la célébration, ce dimanche 1er décembre, de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida.

L'Ituri reste l'une des zones à fort taux de prévalence du VIH/Sida : 5% selon le PNMLS, alors que la moyenne nationale adoptée par l'Organisation Mondiale de la Santé OMS est de 1,1%. Ce qui fait de l'Ituri la première Province la plus touchée par cette pandémie suivie de la Province du Bas Uélé avec 4,5%, selon le PNLS 2017.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maintien de la Paix et Resolution des Conflits

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.