Cote d'Ivoire: SARA 2019 - Le vice-président Daniel Kablan Duncan invite à repenser l'agriculture

26 Novembre 2019

A l'ère des technologies de l'information et de la communication (TIC), l'agriculture ivoirienne en particulier et africaine en général, ne devrait pas rester en marge des innovations et solutions technologiques pour se développer.

C'est tout le sens de la 5ème édition du Salon international de l'agriculture et des ressources animales d'Abidjan (SARA 2019) qui a ouvert ses portes hier autour du thème « Agriculture intelligente et innovations technologies : Quelles perspectives pour l'agriculture africaine ? »

Un thème évocateur qui, a souligné le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, vient à point nommé et interpelle tout le monde. « Il nous faut repenser notre agriculture, il faut la réinventer.

Cela sera possible grâce aux innovations technologiques, au dynamisme de nos braves femmes et hommes du monde paysan engagés dans ce secteur et surtout à notre jeunesse en phase avec leur époque », a indiqué le vice-président.

Kablan Duncan a ajouté que cela est également possible grâce « au développement d'une finance agricole adaptée, à notre capacité à réduire notre impact négatif sur l'environnement et aux mécanismes de protection sociale. »

Se félicitant de la tenue de ce salon, le vice-président de la Côte d'Ivoire a souligné que le SARA est en passe de devenir un rendez-vous incontournable de l'agriculture en Afrique, vu qu'il regroupe plusieurs domaines d'activités du monde agricole (agriculture, ressources animales, halieutiques et forestières) et plusieurs pays.

« Le SARA offre un cadre d'exception des plus réfléchis sur les défis auxquels le secteur agricole reste confronté », a-t-il salué. Abondant dans le même sens, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani a confirmé que le SARA est un espace pour nouer des partenariats et établir des relations d'affaires.

« Le SARA n'est pas une simple foire agricole. C'est un salon où l'on vient partager les expériences les plus réussies, pour un meilleur ciblage des politiques agricoles », a-t’il indiqué. Là-dessus, le ministre Kobenan Adjoumani a salué la présence de la France, comme pays à l'honneur de cette édition.

S'adressant à son homologue français de l'agriculture, Guillaume Didier, le ministre Adjoumani a indiqué qu'il s'agit pour l'agriculture ivoirienne de bénéficier de l'expertise française.

« Tout comme la France, pays industriel, doté d'une grande économie agricole, en Côte d'Ivoire, l'agriculture constitue le cinquième axe stratégique de développement du gouvernement avec pour objectif essentiel d'améliorer le bienêtre des populations et d'accroitre le niveau de sécurité alimentaire.

En choisissant votre pays, nous avons voulu faire bénéficier notre sousrégion de son expertise mondialement reconnue dans le domaine agricole, et de son leadership dans la politique agricole commune de l'Europe.

Cette collaboration va contribuer à l'amélioration du volume des échanges entre votre pays et notre espace communautaire », a-t-il déclaré.

Signalons que le vice-président Daniel Kablan Duncan a procédé à l'ouverture du salon en présence de nombreux membres du gouvernement dont le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, les ministres Moussa Dosso (Ressources animales et halieutiques), Alain Donwahi (Eaux et Forêts), Joseph Séka Séka (Environnement et développement durable) et Gaoussou Touré (Promotion de la riziculture).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.