Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - Des combats opposent les FARDC aux groupes armés dans les hauts plateaux de Kalehe

26 Novembre 2019

D'intenses combats opposent dans la matinée de mardi 26 novembre les FARDC aux groupes armés dans les hauts plateaux de Kalehe.

L'armée régulière veut déloger les groupes armés locaux et étrangers encore actifs dans cette zone. Déjà, des mouvements de déplacement de la population sont enregistrés en direction du territoire de Walikale. Tandis que les rebelles Rwandais du Conseil National pour le Renouveau et la démocratie (CNRD) se seraient repliés dans la forêt de Mugugu. Le porte-parole des opérations Sokolo 2 au Sud-Kivu, Dieudonné Kasereka, qui livre ces informations, espère que les rebelles seront neutralisés.

« Ces opérations viennent d'être lancées ce mardi matin. Pour l'instant, les forces armées ont récupéré plusieurs localités qui étaient jadis sous contrôle de ces groupes armés. Nous pouvons citer Rutare, Disasimana, Njanjo. Les forces armées continuent à pourchasser l'ennemi pour le mettre hors d'état de nuire », a déclaré le capitaine Dieudonne Kasereka.

Plus de 14 milles personnes ont fui ces combats depuis ce matin. La plupart d'entr'elles se dirigent vers le territoire de Walikale au Nord-Kivu, tandis que d'autres se regroupent au tour du camp de la MONUSCO à Bibatama.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.