Angola: La présidence angolaise au CPS suscite l'intérêt du Royaume-Uni

Une vue de Luanda , la capitale de l'Angola

Luanda — Les attentes concernant la présidence angolaise du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (CPS) en décembre ont été au centre d'une audience accordée par l'ambassadeur Francisco da Cruz à Addis Abeba, au Représentant permanent adjoint du Royaume-Uni auprès de l'UA, Jason Grimes.

En plus des informations relatives à l'agenda de la présidence tournante de l'Angola, les deux interlocuteurs ont discuté de l'importance d'un dialogue et d'une coopération renforcés entre le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (CPS) et le Conseil de sécurité des Nations Unies, dont le Royaume-Uni est l'un des cinq représentants permanents, indique dans une note la représentation permanente de l'Angola auprès de l'UA.

Par ailleurs, les deux interlocuteurs ont souligné que la fonctionnalité effective d'un système d'alerte précoce aux conflits était cruciale afin d'empêcher l'émergence de tels conflits et leur expansion sur le continent africain.

L'ambassadeur en Ethiopie, Francisco da Cruz, et le diplomate britannique ont également échangé leurs points de vue sur la nécessité de resserrer les relations entre l'Angola et le Royaume-Uni.

La semaine dernière, le représentant permanent de l'Angola auprès de l'Union africaine a également souhaité la bienvenue à son homologue américaine, Jessica Lapenn, à qui il a assuré que l'Exécutif angolais plaçait au centre de ses préoccupations la question de la paix et de la sécurité en Afrique.

Quelques jours auparavant, il avait concédé une autre audience à son homologue portugaise, Helena Malcata, avec laquelle il avait notamment évoqué la position de la Communauté des pays de langue portugaise face à la situation politique en Guinée-Bissau à la veille des élections présidentielles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.