Soudan: Daglo rentre après sa visite officielle au Sud Soudan

Khartoum — - Le Lt-Gén. Mohamed Hamdan Daglo, Vice-président du Conseil Souverain et Chef du Comité de Médiation pour la Paix au Sud Soudan, et sa délégation accompagnée, sont rentrés à Khartoum Mardi après une visite de deux jours dans l'Etat du Sud Soudan.

Il a été reçu à l'Aéroport de Khartoum par le Maj-Gén. Ibrahim Jaber, membre du Conseil de la Souveraineté de Transition et Secrétaire du Conseil, le Maj-Gén. Oussama Al-Siddig.

Lors de la réunion des Comités Politiques et de Sécurité Conjoints, Daglo a été informé de la mise en œuvre des Résultats du Sommet d'Entebbe et de la Matrice de Calendrier Associée aux Budgets et aux Missions de Formation et de Redéploiement.

Mohammed Al-Hassan Al-Ta'ayshi, membre du Conseil de la Souveraineté Transitoire, a déclaré dans un communiqué de presse que la visite à Juba avait été Fructueuse et la délégation a examiné les Arrangements pour la mise en œuvre de l'Accord sur le Sud Soudan, prévus dans 100 jours, au cours desquels les Parties devraient mettre en œuvre les Accords de Sécurité en vue de préparer l'Accord Politique avant aboutir à la Formation du Gouvernement de Transition.

Al-Ta'ayshi a souligné que la délégation avait tenu une réunion avec le Président de l'Etat du Sud Soudan, le Gén. Salva Kiir Mayardit, et le Comité Mixte sur la Politique et la Sécurité, où ils étaient parvenus à un Accord sur la mise en œuvre des Engagements Restants en matière de Rassemblement Armées, ouvrant et équipant des Camps d'Entraînement pour former l'Armée Nationale, la Police et la Sécurité menant à la Formation du Gouvernement de Transition.

Il a affirmé l'engagement du Gouvernement Soudanais à aider toutes les Parties au Sud Soudan à réaliser la Paix et la Stabilité, indiquant que les Comités Techniques envoyés par le Gouvernement Soudanais poursuivraient leurs travaux à Juba jusqu'à ce que l'Etat du Sud Soudan passe à la Nouvelle Etape.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.