Sénégal: Hausse annoncée du prix de l'électricité - Le directeur général de Senelec donne les raisons

La hausse annoncée des prix de l'électricité entre en vigueur le 1er décembre prochain. Ce mardi, le directeur général de la Senelec, Pape Demba Bitèye s'est adressé à la presse pour expliquer les raisons qui ont conduit à cette décision de hausse.

Pape Demba Bitèye a tenu à souligner que la hausse des prix de l'électricité ne concerne pas tous les consommateurs. Selon M. Bitèye, elle concerne la clientèle domestique estimée à 1.131.053 ménages par catégorie.

Il a précisé que les ménages à faibles revenus à savoir 54 % de la clientèle, soit 611.203 ménages sont épargnés.

En revanche, 300.000 clients domestiques représentant 26 % des clients de la Senelec connaîtront une augmentation de 2,7 %.

Il y a aussi cette catégorie appelée « Autres ménages » qui vont supporter une hausse entre 7 et 10 %. Quant aux clients, moyenne tension et haute tension, qui sont en général des industriels, ils connaîtront une hausse de 6 %.

Selon le directeur général de la Senelec, l'application de cette nouvelle grille ne concernera que les factures à payer à partir de janvier 2020 pour les clients facturés mensuellement et à partir de février 2020 pour les clients facturés par bimestre et dont la plupart sont des clients domestiques.

Il évoque un manque à gagner de plus de 12 milliards de FCfa qui justifie cette décision d'augmenter les prix de l'électricité.

Le boss de la Senelec affirme que pour le trimestre commençant le 1er octobre 2019, le manque à gagner pour la Senelec est évalué à 12,191 milliards de FCfa correspondant à une hausse tarifaire de 26,3%.

Selon M. Bitèye, le gouvernement du Sénégal s'est toujours opposé à une hausse brusque du prix de l'électricité.

Révélant que ces trois dernières années, le gouvernement a supporté 316,342 milliards de FCfa afin d'éviter une augmentation des tarifs pour le consommateur, il a indiqué que le réajustement des tarifs est inévitable.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.