Sénégal: La 8ème édition de "Partcours" démarre vendredi

Dakar — La huitième édition de "Partcours", un rendez-vous artistique de 22 lieux d'exposition d'art à Dakar et dans sa banlieue, aura lieu cette année du 29 novembre au 14 décembre prochain, ont annoncé, mardi, les organisateurs lors d'une conférence de presse.

Lancée en 2012, cette initiative d'une association d'organisations artistiques existant au quotidien, qui exercent dans la ville de Dakar une activité culturelle en continu, vise à "mettre en valeur une écologie autour de l'art et de la culture".

Cette année, 22 lieux dans des quartiers tels que les Almadies, Keur Massar, Yoff, Point E et Rufisque proposent une programmation variée avec des artistes de différentes nationalités.

Selon la commissaire d'exposition Koyo Kouoh, l'une des fondatrices de "Partcours", d'autres lieux hors de Dakar peuvent participer à cet évènement culturel en adhérant au concept. Elle précise qu'il n'y a qu'un seul critère : "c'est d'être un lieu permanent, pas événementiel".

Selon Karina Grant, une des responsables de Partcours,"les installations qui seront présentées à +Kër imagination+ sont le résultat de deux mois d'atelier artistique, poétique et scientifique d'enfants de Yoff sur le thème du fleuve Sénégal".

L'artiste autodidacte Marcel Xavier Venn revient cette année avec ses créations d'œuvres d'art faites à base d'allumettes au Centre Maurice Guèye de Rufisque. Le plasticien Barkinado Bocoum, lui, célèbrera ses 10 ans de carrière à la galerie Loman art house, à Mamelles aviation.

Selon les organisateurs, le "Partcours", qui se tient chaque année, se positionne dans "une logique de complémentarité" avec le Salon des arts visuels, relancée cette année.

"Il est heureux d'avoir plusieurs horizons possibles de l'art. On est plus dans une logique de complémentarité entre le +Partcours+ et le Salon des arts visuels", souligne Massamba Mbaye, journaliste et critique d'art.

"Il n'y a qu'à Dakar qu'on n'a pas le droit d'être multiple !", ironise Koyo Kouoh. "Dakar est une métropole qui brille dans le monde entier, où les yeux sont braqués parce qu'on a une réputation d'être une ville culturelle, artistique.

Donc, on ne peut pas se limiter à deux ou trois évènements", poursuit la fondatrice de "Raw Matérial compagny", un lieu de réflexion de la société à travers l'art.

Elle souhaite que Dakar accueille tous les jours des évènements artistiques, pour que le public ait l'embarras du choix.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.