Libye: Une délégation américaine a rencontré le camp Haftar

Une délégation américaine de haut niveau a rencontré dimanche 24 novembre le maréchal Khalifa Haftar en Libye. Cette rencontre est la première à ce niveau entre l'admistration américaine et l'homme fort de l'est libyen, depuis le début de son offensive pour prendre le contrôle de Tripoli en avril dernier. Des discussions qui ont porté sur la suspension des hostilités en Libye.

Le lieu de la rencontre n'a pas été révélé. Mais une photo prise dans une salle neutre montre la délégation américaine composée notamment de Victoria Coates, conseillère adjointe de la sécurité nationale à la Maison Blanche, face à celle du maréchal Haftar.

Les discussions de ce dimanche ont porté, selon le communiqué de la diplomatie américaine, sur les « moyens permettant de parvenir à une suspension des hostilités » en vue d'un règlement définitif du conflit libyen.

Règlement qui passe par des « efforts concrets pour s'attaquer aux milices et aux éléments extrémistes », ainsi que par « la répartition des ressources entre tous les Libyens ». Deux points, posés comme condition par l'homme fort de l'Est, avant son offensive sur Tripoli.

Ces discussions font suite à la visite, à Washington mi-novembre, d'une délégation représentant le gouvernement d'Union nationale de Fayez el-Saraj. La délégation américaine a par ailleurs exprimé ses « graves inquiétudes » face à « l'exploitation du conflit par la Russie ».

Plusieurs pays sont accusés par l'ONU de mener une guerre par procuration en Libye, parmi lesquels la Russie, soupçonnée de soutenir les forces de Khalifa Haftar.

Réaction d'un soutien de Haftar, le parlementaire Jaballah al-Chibani : « Les États-Unis ont tort de s'inquiéter de la Russie en Libye, dit-il, nous travaillons avec tous ceux qui nous aident à se débarrasser du terrorisme. »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Libye

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.