Togo: La Mairie de Golfe 1 en guerre contre la pollution de lagune de Bè

27 Novembre 2019

Interpellée par les chefs des quartiers environnant la lagune de Bè et les CDQ de ces quartiers, la nouvelle équipe dirigeante de la Commune de Golfe 1 Bè Apédomé, se met en action.

Avec à sa tête, le 3ème Adjoint au Maire Espoir Koudjodji, une équipe des agents de cette Mairie a lancé ce Mardi en bordure de la lagune, au quartier Bè Adanlé Kponsi, une campagne de sensibilisation des populations.

Des explications de cette délégation de la Mairie appuyée par le Chef quartier, Togbui Kossi Amouzou, il s'agit d'une campagne qui s'annonce salutaire et qui verra les agents aller à la rencontre des populations dans leurs lieux d'habitation pour les sensibiliser sur les méfaits qui peuvent découler de certains agissements qui ne favorisent pas la salubrité de leur cadre de vie, sur la lagune de Bè.

Justifiant cette descente des agents pès des populations, M. Koudjodji a indiqué que "le problème de la pollution de la lagune nous tient véritablement à cœur.

C'est un problème que nous connaissons mais nous avons été aussi interpellés par les chefs traditionnels à l'entame de notre mission. Et donc, c'est une réponse que nous donnons à cette interpellation.

Et l'opération que nous nous venons de lancer va consister à sensibiliser les populations dont les habitations bordent la lagune.

Ici, il s'agit véritablement des déchets que les populations déversent dans la lagune, des ordures ménagères, certains qui ont même canalisé leurs fosses sceptiques qu'ils déversent dans la lagune.

Certains y jettent même des déchet solides". Il a ensuite insisté sur l'intérêt commun que représente cette lagune pour toutes les populations de leur territoire communal.

"Pour nous, la lagune constitue un capital économique touristique fort et c'est un atout sur lequel nous comptons pour pouvoir asseoir notre économie locale.

Et c'est dans cette optique que le Maire Joseph Gomado, nous a instruit d'initier une étape de sensibilisation.

A la suite, un bilan sera fait pour évaluer la mission et voir la conduite à tenir pour venir à bout de ce problème de pollution qui constitue aussi un grand danger sur le plan sanitaire pour les populations parce que les habitations sont à quelques mètres près de la lagune", a-t-il fait comprendre.

C'est une initiative de la Mairie de Golfe 1 et de sa nouvelle équipe dirigeante qui ne laisse pas indifférents les têtes couronnées de la zone lagunaire. C'est le cas de Togbui Kossi Amouzou de Bè Adanle Kponsi.

" C'est une bonne initiative parce que la lagune est l'héritage que nous ont légué nos parents. Pendant qu'on ne prenne pas soins, c'est notre santé aussi qui se dégrade, parce que tous l'exploitent comme bon lui semble.

De sorte que ceux qui pêchent les poissons dans cette lagune, l'amènent au marché et tous nous le consommons. Et donc, si nous redorons le blason de cette lagune, nous irons aussi mieux en matière de santé.

Comme on le dit, celui qui se dit en bonne santé, fait allusion à trois choses, sa santé physique, l'argent et tout ce qui l'entoure.

Et si ces trois choses sont réunis, et donc notre lagune aussi se porte à merveille. Nous tous chefs tradionnels de Bé, nous marquons notre adhésion à cette initiative des nouveaux élus de la Commune de Golfe 1".

Au passage, tout comme l'élu du Golfe 1, il a déploré le fait que de nos jours, "nous voyons des gens qui ont fait leurs puisards et fosses sceptiques qui débouchent directement dans la lagune", ce qui fait que, "si par le passé, nous pêchons à loisirs dans ces eaux, aujourd'hui, même pour mettre pied dans cette lagune, on hésite. Ceci parce que la lagune est polluée". "On doit l'entretenir pour que la santé s'améliore à Bè", a-t-il martelé.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.