Sénégal: Economie sociale - Naissance d'un réseau des acteurs et collectivités territoriales

Dakar — La mise en place du Réseau des acteurs et collectivités territoriales pour l'économie sociale et solidaire du Sénégal (RECTES) va conférer à l'économie sociale le statut d'activité contribuant réellement au développement, a déclaré mardi le président de l'Association des maires du Sénégal (AMS), Alioune Sall.

"Nous saluons la mise en place de cette dynamique, car elle permet de reconnaître l'économie sociale comme une activité contribuant réellement au développement social et une modalité des politiques publiques", a-t-il déclaré, lors de l'atelier de mise en place dudit réseau.

Selon lui, en réussissant à faire accepter cette nouvelle dynamique, le plaidoyer sur les collectivités territoriales arrivera à modifier la loi en vue de formaliser l'économie sociale comme politique publique territoriale.

"C'est ainsi que nous pourrions non seulement formaliser, normaliser, mais aussi formuler des politiques publiques en faveur de l'économie sociale et solidaire", a-t-il estimé.

Pour sa part, le maire de Dakar, Soham El Wardini, souligne que l'économie sociale, un des axes des politiques étatiques et locales, reste "un facteur de développement solidaire, inclusif et durable".

Elle estime que ce modèle continue également à favoriser "une meilleure inclusion financière" des populations.

"Nous sommes réunis pour engager une réflexion commune de nos diverses expériences, mais aussi pour poser des jalons décisifs dans notre engagement politique pour la promotion de l'économie sociale et solidaire", a-t-elle fait valoir.

"Il faut continuer à favoriser la coopération active entre les parties prenantes concernées, notamment par la mise en place des structures dédiées comme le RACTES", a quant à lui indiqué le Secrétaire général de l'Association des départements du Sénégal, Adama Diallo.

"Pour conserver l'adhésion de toutes les parties prenantes, les organisations peuvent s'appuyer sur différents leviers, notamment le recours à des symboles, l'adoption des pratiques, etc.", a-t-il indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.