Cameroun: Cinéma - Plein feux sur le festival Yarha

La 6e édition de la Semaine internationale du premier film s'est ouverte dimanche dernier à Yaoundé, en présence de nombreux ambassadeurs.

Le week-end dernier n'a pas été de tout repos pour les cinéphiles camerounais. Après la grande première à Douala Bercy de « Broken » réalisé par Anurin Nwunembom, et la sortie de « La triade » de Tamar à l'Institut français, les passionnés et professionnels du 7e art se sont retrouvés dimanche dernier à la Communauté urbaine de Yaoundé. C'était à l'occasion du premier clap de la 6e édition de la Semaine internationale du premier film, plus connue sous la désignation « Yarha ». Cette cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence d'une bonne brochette de chefs de mission diplomatique au Cameroun.

Dans son allocution de circonstance, l'ambassadeur de la République de Corée au Cameroun a salué la riche coopération qui lie Yaoundé à Séoul, dont cette initiative de promotion du cinéma prônée par l'association Reviv'art, sous la houlette de Sylvie Nwet. Le diplomate coréen Bok-Ryeol Rhyou a également saisi cette opportunité pour présenter le cinéma de son pays et les différentes plateformes de collaboration entre les deux pays. « Aujourd'hui, nous souhaitons de nous associer à d'autres pays pour faire avancer le 7e art. Des plateformes de ce genre existent déjà et plusieurs réalisateurs coréens ont fait jouer des acteurs non-Coréens dans leurs films », a indiqué l'ambassadeur.

Ouvert dimanche dernier par un thriller : « Le gangster, le flic et l'assassin » du réalisateur coréen, Won-Tae Lee, Yarha acte 6 se poursuit jusqu'au 1er décembre avec au menu de nombreuses articulations. Il s'agit entre autres des projections de films en sélection officielle, des ateliers de formation sur le jeu d'acteur, l'écriture de scénario, le maquillage de cinéma, entre autres. L'échange autour du thème « La musique au cinéma », thématique de cette édition connaîtra la participation des virtuoses de la musique que sont : Ottou Marcelin, Ruben Binam, Roger Samnick du groupe X-Maleya, Wasis Diop, Alexander G. Van Breemen et la journaliste Rahmatou Keita, membre fondatrice de l'Association panafricaine de culture. Les projecteurs seront braqués sur les femmes au cours de deux tables rondes, notamment celle sur l'entrepreneuriat féminin dans le domaine du cinéma, de l'audiovisuel et la rencontre des femmes du cinéma. Cette dernière sera animée par l'actrice nigériane et vedette de Nollywood, Hilda Dokubo, Claudia Yoka, délégué général du festival du film des femmes africaines, Tazama, l'actrice camerounaise, Tatiana Matip et la journaliste Rahmatou Keita, membre fondatrice de l'Association panafricaine de culture.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.