Tunisie: Forum Méditerranée du Futur - La «tech» autour de la «Grande Bleue»

Mardi 26 novembre se tenait à Marseille l'Acte III du forum Méditerranée du Futur réunissant des investisseurs et des porteurs de projets des deux rives dans le secteur des hautes technologies.

Bernard Valero, le « patron » d'Avitem, l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables explique, qu'il faut investir dans les infrastructures Tech, installer des « Data center » pour traiter des flux titanesques de données : « En matière de développement collectif ou individuel par état, la part de la technologie devient de plus en plus importante.

Encore faut-il qu'on mette en relation ceux qui ont des projets, et ceux qui ont la possibilité de faire des investissements, c'est-à-dire les financeurs. »

Marseille, porte d'entrée et de sortie des données numériques

Marseille est une porte d'entrée et de sortie des données numériques avec ses 14 câbles sous-marins d'interconnexion qui passent par la ville. Ces fibres maritimes qui assurent 80% du trafic des échanges de données entre l'Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie.

Peut-être au détriment de la souveraineté numérique des pays du sud, estime Borhene Dhaouadi président de la « Tunisian smart cities » qui développe de villes intelligentes en Tunisie et en Afrique.

« On parle beaucoup de souveraineté de l'Afrique aussi, dit-il. Les territoires doivent et peuvent créer justement des écosystèmes locaux qui vont leur permettre de traiter leurs données.

On est venu à Marseille avec un projet de connexion physique entre les deux rives de la Méditerranée, à travers un vrai câble Bizerte-Marseille pour subvenir aux besoins de la population et faciliter justement leur vie de tous les jours. »

Un autre contenu digital

Aucune entreprise, petite ou grande, quel que soit son secteur d'activité ne peut se passer de connexion internet et de technologies de pointe.

La tunisienne Awatef Mosbeh, qui gère qui la plateforme pour smartphone Toufoula kids, sensibilisant des enfants de 4 à 6 ans aux problèmes environnementaux en utilisant des technologies de la réalité augmentée : « On a un magazine imprimé lié à cette plate-forme à travers des jeux de réalité augmentée.

Toufoula connecte le papier au digital. On utilise l'application pour découvrir un autre contenu digital où l'enfant peut trouver des vidéos d'animation en 2D ou en 3D, par rapport à la pollution dans la mer et au réchauffement climatique. »

Éducation, internet des objets, environnement... Bien d'autres projets de jeunes pousses dessinaient à Marseille le futur numérique de la Méditerranée. Le forum a réuni plus de 1 000 participants provenant de 30 pays différents.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.