Cote d'Ivoire: Bon usage des réseaux sociaux - Des femmes entrepreneures initient un déjeuner-débat

27 Novembre 2019

Le samedi 30 novembre prochain, une trentaine de femmes entrepreneures, réunies au sein du groupe Africamousso Sisters of Africa(S.O.A) sur whatsapp,vont enfin se retrouver pour la première fois.

Ces retrouvailles se feront dans le cadre d'un déjeuner-débat à « L'espace Didi », sise à la Riviera à compter de 09h.C'est l'information donnée, mercredi 19 novembre dans les locaux de Fraternité Matin à Adjamé par Mme Mounou Célestine, chef d'entreprise, première responsable du projet.

«Les réseaux sociaux ne servent pas seulement à faire des choses qui ne sont pas catholiques. Mais ils offrent d'énormes potentialités pour se former » a-t-elle apprécié.

Pour joindre donc l'utile à l'agréable, les participantes seront entretenues par des conférencières sur les débats instructifs. Il s'agit entre autres, de « L'autonomisation de la femme », « Les violences conjugales faites aux femmes » et « La médiation ».

« Nous sommes une trentaine de femmes très actives sur whatsapp. Chaque semaine nous débattons d'un thème bien précisé.

Et, une personne ressource, intervient en fin de semaine, pour donner plus de précisions. Le dernier sujet au cœur de nos débats était la -Polygamie dans le contexte actuel- », a - t-elle exposé.

Créé au départ par quatre femmes, le groupe Africamousso sisters of Africa(S.O.A) existent depuis plusieurs mois. Toutes les femmes âgées de plus de 35 ans peuvent y adhérer.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.