Guinée: Les politiques ont-ils pris en otage l'esprit du FNDC mardi à Labé ?

27 Novembre 2019

Alors qu'à la naissance du FNDC le ralliement des partis politiques au combat républicain avait jeté comme un vent de suspicion sur le leadership du mouvement que bien d'observateurs voyaient tomber dans la récupération.

En dépit de cette petite suspicion jusqu'à ce mardi 26 novembre la ligne rouge de la démarcation n'avait pas été franchie.

Lors du sit-in, où devaient être lus les discours, mardi, certains membres politiques du FNDC sans doute galvanisée par la forte mobilisation en ont profité pour glisser des messages aux élans très politiques.

Secrétaire fédéral des jeunes de l'UFR, Mamadou Bobo "Prof" Bah a alors lancé :

« Nous demandons à tout le monde d'aller se faire recenser pur ne pas laisser de place à Alpha Condé... »

Younoussa Baldé, son homologue qui avait ouvert la valse des discours avait aussi prononcé, ce qu'il suit :

« ... Comme nous voulons d'un changement en 2020, le FNDC demande à tout le monde d'aller récupérer les cartes, nous recenser qu'on puisse porter au pouvoir un tiers en 2020 ... »

Ce mercredi, nous sommes entrés en contact avec le coordinateur local du FNDC Bah Alhabib qui nous a expliqué être en retrait de la coordination pour une cérémonie familiale qu'il préparait et devant cet argument nous nous sommes rabattus sur le sieur Younoussa Baldé qui a donné le sens de ce qu'il s'est produit mardi, à son entendement.

« l'enrôlement des citoyens au niveau du fichier électoral de la Guinée, ça c'est une décision concertée, e n'est pas une façon de politiser le mouvement...

On a invité tout le monde en tant que citoyen de se faire enrôler... Mais on n' pas invité des militants de voter pour tel ou tel candidat... »

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.